[Live Report] Wild Fox et Purrs en Soirée Take Me Out du Supersonic sur la Terrasse du Trabendo

La pluie menaçait mais a épargné hier soir la Terrasse du Trabendo, ce qui nous a permis de vivre de beaux et “purs moments de rock’n’roll” en compagnie de deux groupes enragés qui n’ont épargné ni nos oreilles ni nos dos éprouvés par le moshpit. Ça s’appelle le bonheur.

Wild Fox Supersonic @ Trabendo

Ce soir, ça va faire du bruit sur la Terrasse du Trabendo, avec deux jeunes groupes très prometteurs dans leur genre, Purrs, d’Angoulème, et Wild Fox, d’Angers… A condition quand même qu’il ne pleuve pas, le ciel étant plutôt menaçant à l’heure de l’ouverture des portes, à 19 heures. Les organisateurs des soirées Take Me Out ont d’ailleurs remplacé la bâche rouge emblématique qui protégeait partiellement la scène et les premiers rangs (sur la gauche) par un canopy : le matériel des groupes sera mieux protégé en cas de pluie… mais c’est un peu dommage, on l’aimait bien, cette bâche…

Purrs Supersonic @ Trabendo20h30 : Purrs, ça veut dire « ronronnements », et ce n’est pas un nom très approprié pour un groupe comme le quatuor d’Angoulème qui nous offre ce soir un post punk intense, avec en sus de très belles parties de guitare. Leur set commence en outre très fort avec Tribe, et ses vocaux énervés qui vont bien et qui donnent envie à tout le monde de chanter avec eux. Mieux encore, certaines fins de morceaux s’avèrent particulièrement puissantes, le groupe devenant alors une machine infernale qu’il semble impossible d’arrêter… Seul petit bémol, une certaine uniformité des compositions, ou tout au moins du niveau d’intensité, ce qui fait que l’attention redescend un peu à la longue. On notera une excellente chanson, plus originale, Navy, « sur la guerre », comme annonce le batteur, en nous encourageant curieusement à faire la guerre devant la scène (on imagine que c’était plutôt un encouragement au pogo…). Le final a été moins concluant (Buzzing), alors que ce set de 40 minutes aurait mérité de se terminer en apothéose… Ils nous ont avoué que cela faisait un an et demi qu’ils n’avaient pas joué sur scène, mais ça ne s’est vraiment pas entendu ce soir. Encore un groupe à suivre dans une France décidément de plus en « Rock » au milieu d’un monde qui ne s’intéresse plus à cette musique…

21h45 : Démarrage en force de Wild Fox (à ne pas confondre avec leurs voisins de Nantes, Mad Foxes, bénéficiant eux aussi d’une excellente réputation – décidément, les renards ont la cote dans l’Ouest…) avec Gin Less, un morceau datant de leurs débuts : électrifiant, tendu, élégant, bénéficiant d’une irrésistible accélération punk « classique » sur la fin, voilà une chanson qui met immédiatement tout le monde d’accord, ces mecs ont la classe, et se détachent clairement du lot.

Wild Fox Supersonic @ TrabendoDes musiciens étonnamment jeunes – ce qui fait très plaisir à voir – qui jouent bien, précis et dur, une musique certes riche d’influences, mais dotée finalement d’une vraie personnalité, et donc surtout cette énergie incroyable qui va faire peu à peu basculer la Terrasse tout entière dans une frénésie de pogos : Wild Fox nous offre une superbe expérience ce soir, qui nous console un peu de toutes ces musiques live dont nous avons été privés pendant des mois.

L’un des « trucs » qui accroche avec Wild Fox, ce sont ces parties vocales à deux voix qui dialoguent, qui font régulièrement mouche, une approche qu’on a envie de les encourager à développer : après tout, il n’y a pas tant de groupes français qui ont la chance d’avoir deux chanteurs convaincants dans leurs rangs !

Les nouveaux titres du EP sorti en début d’année sonnent logiquement un peu plus « mûrs », mais on ne peut pas parler d’assagissement d’un groupe qui va « envoyer du lourd » tout au long des 45 minutes qui leur sont imparties. On apprécie d’ailleurs beaucoup le nouveau morceau, Zenzile (???), prometteur, avant un final énorme et bruitiste sur Lock, dont on a envie qu’il ne s’arrête jamais… même si on a les oreilles qui sifflent et le dos rompu par les coups – amicaux, entendons-nous bien – reçus de la part des danseurs surexcités pendant que nous nous accrochions aux barrières vite déglinguées qui nous empêchaient à peine de tomber.

Bref, « un pur moment de rock’n’roll », comme disait l’autre, il y a si longtemps déjà. Merci à Purrs, à Wild Fox, et bien sûr une fois encore au Trabendo et au Supersonic.

Texte : Eric Debarnot

Photos : Christophe Duru et Eric Debarnot

Les musiciens de Wild Fox sur scène :
Jack – Guitare et chant
Josic – Guitare et chant
Lucas – basse
Jean -batterie

La setlist du concert de Wild Fox :
Gin Less (Sly Taste EP – 2018)
Mursees (Wanker’s Juice EP – 2019)
Under Rod’s Mind (Night Has Come EP – 2021)
Chester (Wanker’s Juice EP – 2019)
Silver Bones (Night Has Come EP – 2021)
Feel (Night Has Come EP – 2021)
Way Down (Night Has Come EP – 2021)
Numb Legs (Night Has Come EP – 2021)
Zenzile (new song)
Lock (Wanker’s Juice EP – 2019)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.