“Seul le Silence” : le polar très noir de R.J. Ellory joliment adapté en BD

Paru en 2008 chez Sonatine, Seul le Silence, le polar de R.J. Ellory bénéficie cette année d’une adaptation en bande dessinée. Un projet assez casse-gueule mais pour lequel le duo Fabrice Colin & Richard Guérineau s’en sort avec les honneurs.

Seul le silence
© Phileas

Lorsque l’on referme un roman de Roger Jon Ellory on se dit souvent que l’on verrait bien celui-ci adapté au cinéma tant il se dégage une dimension cinématographique évidente dans les polars de cet auteur anglais – et non pas américain comme peuvent le laisser croire ses récits souvent situés aux Etats-Unis. Couronné de nombreux prix en 2009, Seul le silence paru en France en 2008 chez Sonatine, fait aujourd’hui l’objet d’une adaptation en bande dessinée par l’intermédiaire du duo Fabrice Colin & Richard Guérineau.

Seul-le-silence-couvPublié chez Phileas, un éditeur spécialisé dans l’adaptation en bande dessinée de roman à succès, Seul le silence raconte les mémoires d’un écrivain dont la vie a été émaillée de nombreux drames. Dès son plus jeune âge, il fait la découverte du corps d’une fillette sauvagement assassinée. Suivront d’autres meurtres de gamines sans que l’on ne trouve jamais le coupable, à défaut d’avoir soupçonné plusieurs personnes dont un allemand installé avec sa famille dans le petite ville de Géorgie où vit le jeune Joseph Vaughan et sa mère. Les années passent, mais les drames continuent de ce petit coin de l’Amérique rurale des années 40 et 50, mais aussi pour notre homme sur qui le sort s’acharne mais également sur qui les soupçons finissement par peser. Il ne pourra compter que sur lui et uniquement lui seul pour sortir de ce cauchemar.

Pas facile de retranscrire en bande dessinée les romans aussi concis, denses et précis que ceux de R. J. Ellory. Notamment dans les descriptions et dans la dimension psychologique des personnages souvent très travaillée chez le romancier. Malgré tout, Fabrice Colin (scénariste, être autres, du très bon Freak Parade en 2020) s’en tire plutôt pas mal avec ce livre qui retranscrit bien l’ambiance du livre d’Ellory. Et du côté dessin, Richard Guérineau – qui a notamment adapté Henriquet, l’homme-reine et Charly 9 de Jean Teulé) choisit des tons sépia pour dessiner cette Amérique rurale des années 50.

Entre polar et western, cette bande dessinée se lira avec grand plaisir malgré l’aspect assez classique du récit, avec ce serial killer qui échappe à toutes les enquêtes. Mais plus que l’intrigue policière, c’est le portrait de Joseph Vaughan qui séduit le plus ici, et avec un homme qui durant quelques décennies va être poursuivi indirectement par le tueur et qui, à force d’abnégation et de courage, finira par le confondre.

Un livre qui frustrera peut-être ceux qui ont lu le roman il y a quelques années, mais qui devrait sans aucun doute ravir ceux qui vont découvrir l’univers R. J. Ellory à travers cette adaptation très soignée.

Benoit RICHARD

Seul le Silence
Scénario : Fabrice Colin (d’après R. J. Ellory)
Dessin : Richard Guérineau
Éditeur ‏ : ‎ Phileas
104 pages 18,90 €
Date de parution : 28 octobre 2021

Seul-le-silence
© Phileas