“Vietnam Journal, volume 4” : il n’y a pas de guerres justes !

Don Lomax a servi au Vietnam en 1966. S’il n’a pas directement combattu, il a observé, écouté et pris des notes. Un témoignage unique sur la guerre du Vietnam, entièrement inspiré de faits réels.

Vietnam Journal, volume 4 - Don Lomax
© 2022 Delirium

Ce quatrième volume nous projette en décembre 1967. Son héros, Scott Neithammer dit Journal, est reporter de guerre. Depuis des lustres, ce quadragénaire replet couvre le Vietnam sur le terrain, partageant la vie, les épreuves et les joies des jeunes marines.

Vietnam Journal, volume 4 - Don LomaxLe recueil reprend trois histoires. La première débute par une fuite éperdue à travers la jungle où, pour sauver sa peau, Journal va être contraint de prendre les armes. Le chien qui, à plusieurs reprises, le sauve, finira dévoré par des villageois amis. Plus rien ne l’étonne : la guerre, c’est sale, imprévisible et, par nature, absurde.

Si le personnage principal du second récit semble encore posséder une conscience, Journal est partout confronté à des crapules et à des assassins. Il ne possède qu’une certitude : aucun des camps n’est épargné. « Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés. »

Même le courage n’est pas récompensé. Le héros du dernier récit achève son ami docteur, alors qu’ils étaient sauvés… Si la guerre rend fous les plus fragiles, elle condamne les plus forts au nihilisme.

Le dessin de Don Lomax associe un violent réalisme à un soupçon de caricature. Ses personnages, notamment leurs visages, sont crispés et anguleux. Pour autant, que ce soit dans les situations ou dans le détail des matériels, la quête de vérité est évidente. Manifestement, Lomax n’a jamais quitté le Vietnam.

Stéphane de Boysson

Vietnam Journal, volume 4
Scénario et dessin : Don Lomax
Éditeur : Delirium
144 pages – 20 €
Parution : 18 mars 2022

Vietnam Journal, volume 4 — Extrait :

Vietnam Journal, volume 4 - Don Lomax
© 2022 Delirium

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.