“Monsieur le commandant” : histoire d’un salaud plus vrai que nature

Durant la montée du nazisme, un écrivain français antisémite est tiraillé entre son amour pour sa belle-fille juive et son idéologie nazie. Une adaptation en bande dessinée réussie du roman de Romain Slocombe, Monsieur le commandant, paru en 2019.

Monsieur le commandant
© Philéas

L’écrivain, illustrateur et auteur de bandes dessinées Romain Slocombe a fait paraître en 2011 le roman Monsieur le commandant qui a reçu le Prix Nice-Baie-des-Anges en 2012. Un livre qui raconte le destin d’un écrivain antisémite, tombé amoureux de sa belle-fille, une juive allemande pour laquelle il tentera le tout pour le tout. Début 2022, paraît une adaptation en bande dessinée signée Xavier Béteaucourt pour le scénario et Etienne Oburie pour le dessin.

Monsieur le commandantL’histoire démarre en 1932 quand Olivier, le fils de l’écrivain reconnu Paul-Jean Husson, membre de l’Académie Goncourt et de l’Académie française, héros de la première guerre mondiale et ami de Pétain, présente à ses parents sa nouvelle fiancée, Ilse. Une charmante jeune femme, blonde, actrice et musicienne. Séduit, par cette union mais aussi par cette femme superbe, Husson avoue sans vergogne à celle-ci son admiration pour le parti nazi allemand, sans pour autant susciter de réaction de la part de sa bru. Au bout de quelques temps, l’écrivain se pose des questions quant aux origines religieuses de cette dernière. Il décide de mener l’enquête…

Le roman paru en 2011 fut un petit succès, sélectionné pour le Goncourt, il bénéficie ici d’une belle adaptation avec cette une version dessinée pour un récit romanesque et déchirant qui suit la destinée de cette famille durant une période qui va de 1932 à 1945.
À travers le personnage de Paul-Jean Husson, fictif mais inspiré par de nombreux auteurs collaborationnistes, Béteaucourt et Oburie évoquent une partie bien sombre de notre Histoire, la montée du nazisme, les persécutions antisémites, le tout à travers le destin d’un homme pris entre l’amour qu’il porte à sa belle-fille juive et son antisémitisme viscéral. Un rapport amour / haine qui torture l’âme de cet homme, prêt à tout pour sauver celle qu’il aime sans pour autant perdre la face vis-à-vis de l’occupant allemand.

Une bande dessinée plutôt réussie de la part des deux auteurs qui, a travers ce récit incroyable qui monte en tension au fil des pages, un habile jeu de couleurs, des expressions de visages de Husson saisissantes, parviennent à créer un récit extrêmement prenant dans un ensemble qui se lit très facilement.

benoit RICHARD

Monsieur le Commandant (Adapté du romon de de Romain Slocombe)
Scénario : Xavier Béteaucourt
Dessin : Etienne Oburie
Éditeur ‏: ‎Phileas
77 pages – 17,90€
Date de parution : 27 janvier 2022

Extrait :

Monsieur le commandant
© Philéas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.