Andrew Bird – Inside Problems : la tête dans les nuages

Après une parenthèse country folk traditionnel en compagnie de Jimbo Mathus, Andrew Bird est de retour en solo avec son violon pour un disque en tout point charmant qui figure d’ores et déjà comme un des sommets de sa discographie.

andrew-bird-2022
© David Black

Contrairement à son album de 2019, My Finest Work Yet, c’est l’esprit plus apaisé que Andrew Bird a abordé la composition de ce Inside Problems, une réalisation qui tranche quelque peu avec qui nous avait proposé dans un passé récent l’oiseau siffleur que l’on sentait moins en verve que sur ses albums des années 2000.
C’est donc l’esprit presque guilleret que l’auteur compositeur, interprète et violoniste a abordé la composition de ce disque d’allure très printanière. A l’instar d’un Father John Misty, on peut toujours compter sur Andrew Bird pour nous offrir des chansons raffinées comme on peut en trouver un bon paquet sur Inside Problems qui figure d’ores et déjà comme une des plus belles réussites de cette discographie.

Andrew Bird – Inside ProblemsCe chanteur et mélodiste hors-pair, qui a fait ses débuts comme acteur dans la saison 4 de la série Fargo et que l’on avait pas vu à pareille fête depuis bien longtemps, nous régale avec ses douze chansons enregistrées live avec ses quatre musiciens. Des compositions qui bénéficient de très beaux arrangements, où le violon est omniprésent dans des nuances remarquables, se faisait tantnt  grinçant , tantôt caressant… Des chansons qui, pour certaines peuvent paraître assez sophistiquées dans leur construction, mais qui dégagent finalement une forme de simplicité qui les rendent immédiatement attachantes et qui, mises bout à bout, offrent à cet album une belle longueur.

Inside Problems démarre par un pur “feelgood single”, comme en regorge le disque, dans lequel le maitre siffleur faire encore des merveilles sur des mélodies superbement orchestrées. Idéal pour vous mettre dans les meilleures dispositions avant d’enchainer sur Lone Didion, un titre en hommage à la romancière et scénariste californienne Joan Didion qui se révèle plus mélancolique. Fixed Positions nous emporte ensuite dans un folk léger et langoureux. Plus loin, The Night Before Your Birthday, avec ses accents rock rétro se révèle absolument charmant. Difficile ensuite de résister à Make A Picture et Atomized avec leurs adorables gimmicks au violon et leurs rythmes entrainants. Viennent ensuite Faithless Ghost avec ses airs de Blues ancestral, puis Eight, une folk-song très 70’s. L’album se termine sur Never Fall Apart, une balade très inspirée qui clôture en beauté un album qui ravit de la première à la dernière note.

Certains disque s’épuisent parfois au bout de trois titres ou se révèlent plus anecdotiques dans la seconde partie, Inside Problems aura l’immense mérite de proposer onze chansons de qualité à peu près égale. Une belle performance à mettre au crédit de cet auteur attachant que l’on est très content de retrouver aussi inspiré.

Benoit RICHARD

Andrew Bird – Inside Problems
Label : Loma Vista / Concord
Date de sortie : 3 juin 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.