Songs of green pheasant – Gyllyng street

songs_of_green_pheasant_gyllyng_street.jpgSi l’on fait abstraction du très beau Aerial days qui compilait démos et autres inédits, Gyllyng street est le deuxième véritable album de Songs of Green Pheasant, faisant ainsi suite à  un album éponyme paru il y a 2 ans.

Tirant son nom de la rue qu’habitait Duncan Sumpner il y a une dizaine d’années, alors qu’il était encore étudiant en arts, Gyllyng street se différencie de son prédécesseur par une esthétique moins lo-fi, des compositions plus denses et atmosphériques, et une production plus léchée, sans pour autant engloutir les traces initiales de son folk à  la fois champêtre et mystique, chanté de cette voix qui se perd dans son propre écho.

Clamant sa soif de grands espaces (West coast profiling), Duncan avoue avoir été très influencé par ce qu’il écoutait à  cette époque charnière de sa vie, à  commencer par les pionniers du label 4AD que sont les Cocteau Twins. Une référence qui explique pourquoi la croisière de Boats, débutant sous une légère brume sédative, s’achève dans un épais brouillard électrisé qui engourdit l’esprit.

S’il est une autre ombre qui rôde (en particulier dans les parages d’Alex drifting alone, cuivré de trompette), c’est celle de Bark Psychosis, pour cette gestion de l’espace et ces poudroiements de nappes synthétiques. A ce stade de l’album, les attaches folk semblent se disloquer pour ne plus ressurgir. Fires P.G.R. nous surprend et nous hypnotise avec ses guitares préparées et gamelans mis en boucle, et son étrange choeur solennel d’enfants sages. Et pour terminer, A sketch for Maenporth nous montre un Duncan sous un visage plus sombre et tendu, mêlant sample pluvieux et craquelé, nappes aux ondulations irrégulières, piquetées d’éléments électroniques, et une rythmique en lévitation qui se met progressivement en place.

Gyllyng street offre une belle évolution vers des territoires plus méditatifs mais porte toujours la marque hors d’âge de son auteur.

Sébastien Radiguet

4.gif

Fat cat / Pias

Tracklist
01. Boats
02. King friday
03. The ballad of century Paul
04. West coast profiling
05. Alex drifting alone
06. Fires P.G.R.
07. A sketch
08. For Maenporth

Durée : 42′ 10 »

Date de sortie : 20 août 2007

Plus +
http://www.fat-cat.co.uk/
www.myspace.com/songsofgreenpheasant

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *