Metric – Grow up and blow away

metric_grow_up_and_blow_away.jpgGrow Up and Blow Away annoncé comme le nouvel album de l’impétueux Metric est en fait une sortie tardive de leur tout premier album composé en 1999 et enregistré en 2001. Sinon quelques changements dans la playlist, l’album reste ce qu’il était en 1999, à  savoir un ‘trente-neuf minutes’ d’indie rock aux arrières goûts de chupa-chups. Alors que le groupe décide de s’éloigner des atmosphères new wave post disco gentilles, le label Last Gang Records décidait de racheter les droits de l’album et de le sortir cette année. Why not ?

Grow Up and Blow away ne défraie pas la chronique même si sa plage éponyme de démarrage est un mix adorable de disco et d’indie rock qui nous laisse un peut rêveur. Comme  » premier  » dernier album, il est doux au touché surf sur les gammes d’Emily, mais malheureusement tend à  se prendre au sérieux dans de longs riffs répétitifs et pompeux, des refrains pauvres en textes, mais riches en clavier et guitares .
l’ensemble mis en onde n’apporte absolument rien , ni à  Metric ni à  leurs fans.

Voguant entre une Nouvelle vague et un Morcheeba, la voix de Emily Haines reste toujours aussi douce et excitante. l’album enchaîne dix morceaux calmes et malheureusement peu accrocheurs. A une époque où d’autres tels que Feist sortent des albums doux et géniaux; Metric bat la mesure, principalement attaché à  un jeu classique guitare basse batterie et clavier, et le groupe laisse la jolie Emily supporter tout l’édifice: c’est vache !

Du côté des compositions malheureusement ce n’est pas encore tout à  fait cela. l’ensemble des lignes mélodiques est assez banal et réchauffé, sans grande surprise ni exubérance créatrice. C.’est un album tout doux, duveteux et souvent trop confortable. Peut-on leur en vouloir pour un premier album?

S.’il ne fallait en choisir qu’un, nous resterions donc sur l’énergique et décoiffant Old world underground. Where are you now ?, sorti en 2003, qui marqua notre univers musical avec des morceaux comme Combat Baby ou succexy.

Hervé Verloes

2_5.gif

Last Gange record / Differ-ant

Tracklist :
01. Grow Up and Blow Away
02. Hard Wire
03. Rock Me Now
04. The Twist
05. On the Sly
06. Soft Rock Star
07. Raw Sugar
08. White Gold
09. London Half Life
10. Soft Rock Star (Jimmy vs. Joe mix)

Date : juin 2007 (réédition 2001)
Durée : 39 minutes

Plus+
www.myspace.com/metricband
Les vidéos via Google

Envie de partager :

One thought on “Metric – Grow up and blow away

  1. Comme quoi, les goûts et les couleurs…Pour moi c’est tout simplement le meilleur album de Metric ! Dommage que certaines perles présentes dans l’édition originale (qu’on se passait à l’époque sous le manteau en MP3), notamment le morceau « The People », aient totalement disparues de cette réédition…

  2. Comme quoi, les goûts et les couleurs…Pour moi c’est tout simplement le meilleur album de Metric ! Dommage que certaines perles présentes dans l’édition originale (qu’on se passait à l’époque sous le manteau en MP3), notamment le morceau « The People », aient totalement disparues de cette réédition…

  3. Comme quoi, les goûts et les couleurs…Pour moi c’est tout simplement le meilleur album de Metric ! Dommage que certaines perles présentes dans l’édition originale (qu’on se passait à l’époque sous le manteau en MP3), notamment le morceau « The People », aient totalement disparues de cette réédition…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *