P.N.D.C. – Fading away

pndc.jpgIl est des choses plus coutumières que de parler de musiciens serbes. Résidant à  Belgrade, PNDC aka Predrag Nedic est arrivé à  mes oreilles par l’intermédiaire de la compil A weevil in a biscuit, véritable florilège d’artistes obscurs dénichés par le label Bearsuit.
Fruit de multiples échanges de fichiers numériques entre le principal intéressé (derrière les machines et synthés) et le grec Housework (qui apporte sa contribution guitaristique et vocale), Fading away arpente simultanément ou alternativement les chemins de l’électro-pop sombre, de la cold/new wave et du krautrock.
Un amalgame de genres réussi qui laisse prévaloir épisodiquement l’un plutôt que l’autre. Ainsi démarre-t-il sur un krautrock multi-couches, cosmique et obscur, sonnant comme du Zombie Zombie rehaussé d’un tricot de guitare (Insufficient pressure). Une veine creusée et accélérée un peu plus loin, avec un Fading away prenant des allures de cavalcade effrénée dénaturée à  coup de guitares gypsy.
Clin d’oeil aux 80’s glaciales,,  Dream about love sonne comme du New Order de chambre passé au Vocoder, tandis que la version chantée de Pick up your tears évoque vaguement les tubes malsains des Samuraj Cities, avec rythmiques martelées, découpages numériques et synthés qui hoquètent à  l’appui.
Plus généralement, lorsqu’intervient cette voix asphyxiée, rocailleuse et désincarnée (dont le timbre ne dépareillerait pas derrière le micro des Einsturzende Neubauten), on se dit qu’on tient là  une hypothétique fusion entre l’électro-pop taillée au synthé de Laudanum et les mécanismes digitaux marbrés de Bronnt Industries Kapital (Thin moon, Disco disco, Broken vital parts et Such a joke sont de beaux exemples de ces courants d’influence convergents).
Autant de noms assimilés et réinjectés de manière disparate, qui ont de quoi susciter l’intérêt.

4.gif

Sébastien Radiguet

Listen loudest / import

Tracklist
01. Intro + Insufficient pressure
02. Pick up your tears
03. Dream about love
04. Fading away…
05. Thin moon
06. Oh my god, it.’s true!
07. Disco, disco
08. Broken vital parts
09. Such a joke
10. Merrygoround / raven’s nest
11. Summer breeze (screwed acoustic)
12. Pick up your tears (instrumental)

Durée : 49.’23

Sortie : 15 janvier 2008

Plus+
l’espace MySpace de PNDC
l’espace MySpace de Housework

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *