The Jimmy Cake – Spectre and crown

Si le mauvais goût affiché sur la pochette n’est pas sujet à  polémique, que faut-il penser du contenu délivré par cette vaste troupe venue de Dublin ?Troisième album pour le compte du label Pilatus, Spectre and Crown suit de manière appliquée et scolaire des boulevards dénués d’embûches, dans un genre que l’on qualifiera de post-rock orchestral et démonstratif (et par-là  même un poil ennuyeux).

Imaginez un instant un Do Make Say Think qui aurait rassemblé voire élargi sa panoplie instrumentale (batterie, guitares, section de cordes et cuivres éloquente, banjo, vents, accordéon, piano, Rhodes….) mais aurait laissé dans le fossé ses samples toujours pertinents, son inventivité et son audace, pour devenir un élève discipliné.

On imagine le groupe doué et capable de finesses (le délicat méli-mélo d’harmoniques et de tics-tacs cristallins de Hugs for Buddy par exemple), mais trop vite et trop souvent, il s’embourbe dans quelques lourdeurs un peu convenues. Ainsi, The day the arms that came out of the wall débute comme du Mogwai à  la santé chétive pour finir plombé et salopé par des cuivres et un accordéon patauds ; Red Tony et Jetta’s palace se révèlent un tantinet fastidieux, la faute à  un piano pour le moins insistant et ressassant.
The art of wrecking varie les climats et marque une trêve mise en son par des cordes tristounes qui s’expriment avec plus de retenue que par ailleurs, sur fond de pluie et de séquences radio parasitées.
Quelques éclairs qui interpellent mais ne suffisent pas à  rendre convaincant un album qui manque foncièrement de fougue et de mordant.

Sébastien Radiguet

2_5.gif

Tracklist :
01. Red Tony
02. Jetta’s palace
03. Nuberu
04. The day the arms that came out of the wall
05. Haunted candle
06. Collapsing cloud night at the starry sky
07. The art of wrecking
08. Hugs for Buddy
09. Last breath

Label : Pilatus records/import
Durée : 53’52
Sortie : avril 2008

Plus+
Le site officiel de The Jimmy Cake
L’espace MySpace de The Jimmy Cake

Envie de partager :

2 thoughts on “The Jimmy Cake – Spectre and crown

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *