Intrusions

intrusions.jpgDésireux de faire partager un cinéma français loufoque et dont l’excentricité résumerait à  elle seule dix ans de cinéma poussiéreux dont il faudrait ici se détacher, Emmanuel Bourdieu, remarqué il y a deux ans avec »Les amitiés maléfiques » sert un plat tiède et faussement immoral sur le piège de l’amour et de l’argent. S’il sait jouer des apparences diverses de ses personnages pour les révéler sous un jour peu glorieux, Bourdieu a tellement tendance à  figer son film dans ce dont il se moque (la bourgeoisie), que son film devient à  son tour prétentieux et prend l’exacte forme de ce qu’il tend à  dépoussiérer.

Son intrigue, mal filmée (de faux raccords vraiment inacceptables) et mal montée, accumule une overdose de personnages de vitrine, jamais creusés et profondément ennuyeux. Il y a l’inévitable rôle de la haute bourgeoise déboussolée derrière sa sagesse apparente (Natacha Régnier, avec qui la bouteille d’alcool sonne très faux), la bonne, frustrée mais appliquée et jouissant d’une liaison secrète dans son lieu de travail, le père ultra-puissant et manipulateur, bref, tous des personnages bien français, toujours servis par les mêmes acteurs et déjà  connus d’avance. Seul Podalydès hérite d’un rôle étrange, en recul, constamment en deuxième plan ; ce qui est bien dommage car il est le seul à  imposer une âme d’acteur véritablement accrocheuse. Et même si Amira Casar sait faire sa fofolle avec ce qu’il faut d’autodérision, cela ne suffit vraiment pas à  pallier un scénario confus, emmêlé dans des situations sous-Chabroliennes, vaguant entre la bourgeoisie à  la luxure dégueulasse et la manipulation des sentiments amoureux et des parades amicales. La fin, en tension, est le seul moment de cinéma que Bourdieu parvient à  créer dans cette oeuvrette insaisissable et paresseuse, penchant vraiment vers le mauvais film d’auteur pour psychorigides et dégoûtés de la vie et de son injustice.

Embourbé dans une intrigue sans queue ni tête, annihilant pour l’occasion les rares bons moments, Emmanuel Bourdieu signe un film aberrant sur un sujet qui aurait pu être beaucoup mieux traité. Amira Casar et Denis Podalydès sont bien là , c’est un fait, mais ce n’est pas suffisant pour sauver ce grand n’importe quoi bourgeois et faussement intello.

Jean-Baptiste Doulcet

1_5.gif

Intrusions
Film français. Réalisé par Emmanuel Bourdieu
Avec Natacha Régnier, Denis Podalydès, Amira Casar Plus…
Genre : Drame, Thriller
Durée : 1h 37min.
Date de sortie : 03 Septembre 2008

La bande annonce :

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *