Julie Doiron – I Can Wonder What You Did With Your Day

juliedoiron.jpg Il faudra s’y faire, la Julie Doiron folk des débuts (« Desormais«  »Heart & crime« ) n’est plus. Après un passage nettement plus pop (« Woke Myself Up » 2007) la voici nettement plus électrique avec « I Can Wonder What You Did With Your Day » « mais avec des chansons pas moins dénuées de charme ni moins intéressantes.

Si la demoiselle a donc bel et bien branché la guitare sur le 220V, ce pas tant pour se lancer à  corps perdu dans un rock sauvage mais plutôt pour donner une nouvelle forme à  ses chansons dans un registre sans doute plus subtil qu’il n’y parait au premier abord, faisant le pont en permanence entre la folk music et l’indie pop noisy façon Sonic Youth, qui rappelle aussi la démarche et le style d’une PJ Harvey.

Julie Doiron signe ainsi 12 titres bien en équilibre, où la guitare et le chant semblent parfaitement raccord dans des arrangements variés et jamais prévisibles. Une façon de faire qui rappelle aussi sa formation des débuts, Eric’s Trip, dont l’ancien membre, Rick White, participe d’ailleurs à  l’album.

Entre velours et papier de verre, entre douceur et hargne, Julie Doiron ne choisit pas et préfère l’alternance ou le mélange des genres et c’est plutôt réussi.

4.gif

Benoît Richard

Tracklist :
1. Life of Dreams
2. Spill Yer Lungs
3. Lovers of the World
4. Tailor
5. Heavy Snow
6. Nice to Come Home
7. Consolation Prize
8. Je le Savais
9. When Brakes Get Wet
10. Borrowed Minivans
11. Blue
12. Glad to Be Alive

Label : Jagjaguwar/differ-ent
Sortie : Mars 2009

Retrouvez cette chronique sur Hop Blog avec deux titres en écoute.

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *