The Fatales – Great surround

fatales.jpgAux antipodes d’une scène transgenre, déglinguée et déraisonnable menée par les pontes Animal Collective et Gang Gang Dance, on trouve à  New-York The Fatales, un quatuor tout de noir vêtu, comme pour mieux refléter le sérieux qui les caractérise et les teintes qui colorent leur musique.

Tout commence comme si Logh s’était approprié les climats troubles de Mr Lynch, aidé en cela par des arrangements de piano et de cordes qui relèvent de la dramaturgie (un cachet que Violette ne démentira pas), d’une pulsation rythmique un rien flippante qui se mue en une batterie tout aussi martiale que la basse est caverneuse ; venant trahir une appétence pour une new-wave solennelle, et plus précisément pour la noirceur glacée et venimeuse de I Love You But I’ve Chosen Darkness ou Piano Magic.

Ce parallélisme avec les adorateurs du noir et du marbre, il est légitime de le palper, il est bel et bien présent, matérialisé par une ossature rythmique inébranlable et galopante, un horizon mouvant et clair-obscur émaillé d’enluminures synthétiques et de guitares virevoltantes, fières et droites comme des i, et par un chant qui n’hésite pas à  s’emballer et à  s’égarer sur les planches de la théatralité. A moins qu’il ne préfère jouer la carte du romantisme, au détour de ballades vénéneuses qui captivent par leurs orchestrations ombrageuses (Old painter, Torches) ou au contraire se révèlent un peu vaines (Stadtpark, sa mélancolie un peu facile et ses allures de slow aux arrangements un poil trop apprêtés).

Ce bémol mis de côté, Great Surround en impose par sa droiture générale et son tube central incontestable Vanishing Act, titre propulsif qui renvoie U2 et Coldplay réunis sur les bancs d’école et parvient à  donner des ailes à  chaque retour de caisse claire qui claque.

3_5.gif

Sébastien Radiguet

Tracklist
01. Evergreen
02. Islands of fortune
03. Old painter
04. Eveningwear
05. Vanishing act
06. Stadtpark
07. Darkened country
08. Violette
09. City en route
10. Torches

Durée : 39’30
Sortie : avril 2009
Label : Monopsone / Differ-ant

Plus+
L’espace MySpace de The Fatales
L’espace MySpace du label Monopsone

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *