The XX – XX

xx.jpgA la fin de l’année, quand on fera le bilan des grosses révélations et autres découvertes importantes de l’année 2009, The XX arrivera sans aucun doute en tête de liste tant leur dream (sad ?) pop élégante et mélancolique constitue incontestablement un moment de douceur assez rare pour être salué haut et fort.

Composé en quatuor (deux filles + deux garçons), The XX débarque de nulle part avec un son et des arrangements assez dépouillés (guitare, bass, sampler, chant) pour donner vie à  des pop songs mélancoliques et sombres portées par un duo de voix (Romy Madley Croft et Oliver Sim) qui fonctionne à  merveille.
Comme chez de nombreux groupes actuels, on se croirait ici revenu à  la fin des années 80, aux temps où le son pur de la guitare reverb’ se mariait si bien avec les boites à  rythmes et avait la côte auprès de formations telles que Young Marble Giants, Cocteau twins, This Mortal Coil, The Cure ou encore Slowdive.

Mais au-delà  de ces quelques références et d’un son assez vite indentifiable, le groupe parvient à  dégager une vraie personnalité et surtout une maturité incroyable au vu de l’âge moyen du groupe qui est de 19 ans.
Avec onze pop songs clair-obscures, d’une facilité déconcertante, dont certains sont carrément de véritables petites merveilles, The XX parvient à  nous convaincre sans mal de la pertinence de leur musique avec un album qui lance la rentrée 2009 doucement mais sûrement.

4_5.gif

Benoît Richard

Tracklist :
1. Intro
2. Vcr
3. Crystalised
4. Islands
5. Heart Skipped a Beat
6. Fantasy
7. Shelter
8. Basic Space
9. Infinity
10. Night Time
11. Stars

Lable : XL Recordings/Naîve
sortie : septembre 2009

Retrouvez cette chronique sur HopBlog avec des titres en écoute.

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *