Les derniers jours d’un immortel, de Bonneval et Vehlmann

derniers_jours_immortel.jpgDans un univers très lointain, mais pas si éloigné que ça du notre sur certains aspects, vivent des êtes dotés de nombreux pouvoirs, comme la téléportation, la possibilité de se cloner, de se faire vieillir, de rajeunir son corps à  loisir ou encore de décider de mourir quand ils sont fatigués de vivre… Le rêve quoi !
Mais tout serait parfait si ces êtres modernes, divisés en plusieurs espèces, ne se cherchaient pas querelle. A ce titre, Elijah, le héros mélancolique de l’histoire, est chargé par la police philosophique de servir de médiateur, de régler les conflits et de mener diverses enquêtes.

Le duo Gwen de Bonneval et Fabien Vehlmann, que l’on a adoré dans la série »Samedi et dimanche » (un must !) revient donc avec cette fois récit futuriste, empreint de philosophie dans lequel il multiplie les pistes narratives et interroge sur le sens de la vie, dans une historie à  la fois simple et complexe qui évoque également, surtout dans la forme, la science-fiction des années 50/60.

« Les derniers jours d’un immortel » est un livre passionnant et extrêmement ambitieux jamais dénué de poésie ni d’humour qui dénote dans la production actuelle et qui s’impose comme une des bandes dessinées des plus singulière que l’on ait plus lire depuis bien longtemps. A découvrir sans tarder !

4_5.gif

Benoit Richard

Les derniers jours d’un immortel
Scénario : Fabien Vehlmann
dessin : Gwen de Bonneval
Editeur : Futuropolis
152 pages bichromie – 20€¬
Parution : mars 2010

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *