The Do – Both Ways Open Jaws

En 2008 débarquait le duo The Do avec un album sympathique mais pas aussi énorme qu’on a bien voulu nous le faire croire à  ce moment-là . Néanmoins, leur folk champêtre avait l’avantage d’être suffisamment agréable, à  défaut d’être original, pour exciter notre curiosité et nous faire passer un agréable moment en leur compagnie. Trois ans après, ce second album est l’occasion de vérifier où en est le groupe après le succès de »A mouthful ».

Bonne nouvelle, dans »Both Ways Open Jaws » il n’est point question de redite, d’album bis. Plutôt que de capitaliser, le groupe a donc décidé de changer un peu le décor et d’aller vers des choses plus sombres, plus mélancoliques, plus travaillées. Et ça fonctionne plutôt bien.

Tout de suite, on se rend compte que les chansons sont plus arrangées que par le passé avec une production plus ample, plus ronde. Le groupe n’hésitant pas à  rajouter des nappes claviers des cordes dans ses orchestrations, ce qui a pour effet de donner à  l’ensemble une impression de profondeur jamais ressentie auparavant. Pour autant, The Do ne renie pas son ancienne formule, renouant par moment avec des pop songs plus franches, plus directes et plus contenues aussi. Le chant d’Olivia, aussi, a quelque peu évolué, limitant (ouf !) les démarrages dans les aigus.

Véritablement charmant, rempli de mélodies tristes, de moments de grâce (Dust It off, B.W.OJ…) avec, par moment, un côté un peu merveilleux, presque lyrique, qui rappelle un peu la démarche de Bjork, ou encore celle des insaisissables Cocorosie (dans une formule nettement plus retenue), »Both Ways Open Jaw »s n’est pas forcément un disque qui vous scotche dès la première écoute, qui ne renferme pas de titres aussi immédiats que le single »Oh My Shoulders » mais qui, sur la longueur, laisse quand même une très belle impression et ravit par sa richesse musicale, par son envie de proposer des choses variées, d’aller défricher des territoires encore vierges, de s’essayer à  des bricolages plus ou moins psychédéliques. Une formule qui montre en tout cas que le groupe ne s’est pas endormi sur ses lauriers et s’est ouvert à  de nouveaux horizons, à  de nouvelles expérimentations mais en gardant toujours une maitrise parfaite de leur musique.

Benoit Richard

The Do : Both Ways Open Jaws
Label : cinq7/Wagram
Sortie : 7 mars 2011

Ecouter sur Spotify ou Deezer

Tracklist :
1. Dust It Off
2. Gonna Be sick
3. The Wicked and The Blind
4. Too Insistent
5. Bohemian Dances
6. Smash Them All (Night Visitors)
7. Leo Leo
8. B.W.O.J.
9. Slippery Slope
10. The Calendar
11. Was it a Dream ?
12. Quake, Moutain, Quake
13. Moon Mermaids

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *