La Blogosphère, de Bastien Vivès

Avec  » La Blogosphère  » quatrième tome d’une collection rassemblant les strips de son blog †˜comme quoi.’ chez Shampoing (Delcourt), Vivès réussit à  (re)trouver l’équilibre qui manquait à  son précèdent,  » l’Amour « .

C.’est peut-être parce qu’il maîtrise bien le sujet, tout d’abord, qu’il parvient à  trouver le bon humour, le bon degré d’autodérision, et les bonnes références.
Car Vivès fait avant tout partie de la blogosphère BD, au même titre que ses comparses Boulet, Pénélope Bagieu, ou encore Magalie Motin, qui plus ou moins récemment, ont aussi vu leurs strips numériques naître sur papier. Il n’est donc pas surprenant que Bastien mentionne à  plusieurs reprises ses amis et confrères, et les mette également en scène.
C.’est aussi parce que la collection, sous sa thématique, est soudain plus cohérente, les strips rassemblés faisant écho les uns aux autres, poussant à  chaque page la thématique un peu plus loin dans l’humour, s’articulant tous de manière étroite autour de la même idée, et jouant sur le même degré d’autodérision et de décalage.

A l’instar du  » Jeu Vidéo  » Vivès joue donc sur les codes geeks qui régissent la blogosphère et tâche de nous représenter le monde du blog BD comme ce monde d’outsiders presque autosuffisant, avec sa culture et ses codes sociaux propres – cette exagération délicieuse atteint son point culminant dans les 40 dernières pages lorsque Darth Vador débarque au Festiblog pour comprendre cette drôle de planète et le peuple qui y habite, et la détruire, ensuite, après avoir sauvé un couple reproducteur. Bien sûr, Vivès ne résiste pas à  nous montrer Vador poster l’histoire de sa dernière domination sur Instragram et Blogger et il souligne aussi sa galanterie en composant le couple reproducteur de Marion Montaigne et Pénélope Bagieu, ni plus ni moins, puisque  » les femmes sont l’avenir du blog BD, tout simplement » ».

Au terme de ces 190 pages en bichromie, on se satisfait d’une collection définitivement plus drôle que les précédentes, plus solide, et certainement mieux construite.
Bastien Vivès, sérieux auteur, geek, gameur et collectionneur, nous invite à  rire de lui-même et de ses compagnons bloggeurs et sa légèreté, son manque de sérieux ne manque pas de nous faire sourire ainsi que de nous laisser l’envie irrésistible de lui poster un commentaire sur Blogger.

Fabrice Blanchefort

La Blogosphere
Scénario & dessin : Bastien Vivès
Editeur : Delcourt/Shampooing
190 pages – 9,95€¬
Parution : Octobre 2012

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *