Pride – Matthew Warchus

pride-afficheLe sujet est fort : la rencontre de deux communautés opprimées avec en sous-texte toutes les batailles du monde. La lutte, vrai sujet de »Pride » est un sujet aussi cinématographique que romanesque dont les anglo-saxons se sont fait une spécialité. Si l’on pense, par exemple, à « We want sex equality » ou »Harvey Milk » il est clair que »Pride » n’est pas au niveau.

La trame du film est historique et plutôt incroyable. Le contexte difficile de la longue grève des mineurs des années 80 se mêle ici aux luttes homosexuelles, sur fond d’ultra-libéralisme et de naissance du sida »Pride » illustre par l’exemple, s’appuyant sur des personnages ayant existé, en inventant d’autres, tissant des aventures. Le récit est initiatique, chacun avance et les bons sentiments font le reste.

Il y a bien peu de cinéma dans »Pride ». La mise en scène est purement technique, le scénario incroyablement convenu, la musique décorative. Pas une seule surprise, pas de point de vue, Matthew Warchus ne semble miser que sur le sujet.

Il est heureusement aidé par un casting brillant. Tous les comédiens sont excellents. Habités par des personnages pourtant ultra-typés, Bill Nighy, Paddy Considine, Imelda Snaunton, le craquant George Mackay et tous les autres font avancer grande et petites histoires avec une belle conviction.

« Pride » se regarde alors sans déplaisir, la petite larme faisant son apparition deci delà , la fin faisant chaud au coeur. C’est un joli téléfilm.

Pierre Guiho

Pride
Film Britannique ralisé par Matthew Warchus
Avec Ben Schnetzer, George Mackay, Dominic West plus
Genre : Comédie , Drame
Durée : 2h
Date de sortie : 17 septembre 2014

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *