La Féline – Adieu l’enfance

la felineSamedi 25/10/2014 :
Ahhh cher lecteur., Cette semaine, ma chronique est à  la fois ensoleillée et nuageuse. Ensoleillée parce que je t.’écris des hauteurs de Marseille, quartier des Trois Ponts »au loin devant moi, La Bonne Mère puis le Vieux Port. Il est midi, je suis en vacances et T-shirt »le pied. Nuageuse parce qu’aujourd’hui, je te parle de Adieu l’Enfance, première album de La Féline.

Je suis un gosse des 80.’s alors logiquement cette pop céleste me tape direct au coeur. Je connais la plupart des sons de boîtes à  rythmes, de guitares, de synthés sur le bout des doigts, cette façon de poser la voix un peu nonchalamment aussi »

et pourtant »

il y a un truc vraiment innovant et inventif dans ces compositions alambiquées.

La voix justement : magnifique, parfaitement adaptée à  son écrin musical. Le compliment ultime dans ce cas précis, c’est la référence aux Smiths. Musicalement rien à  voir, mais même sensation que les instruments viennent orner la voix d’Agnès Gayraud comme Johnny, Andy et Mike, en leur temps, posaient des guirlandes d’or sur le chant de Morrissey. Bref, c’est drôlement bien fichu. Quelque chose de sexy, élégant, envoûtant et sombre se dégage de ces mélopées des fois Dahossiennes, des fois arabisantes et andalouses »des fois médiévales sur la très originale, a capella et perchée  » Rêve De Verre « .

Parce que, et c’est là  que cet Adieu l’Enfance est sublime, tu ne te cantonnes pas à  un revival trentenaire de variétoche indochinoise. Ce sont les fantômes de The Cure, Depeche Mode, des Stranglers même, qui sont convoqués ici, complètement digérés et assimilés, jamais vomis vulgairement, combinés à  des sons beaucoup plus modernes. Les arrangements sont du velours avec mention du jury aux parties de guitares.

Pour clore la chose, je tiens juste à  dire que les textes sont très beaux. Pas drôles, mais très beaux. Je n’ai forcément jamais été une gamine aux abois, mais moi aussi j’ai retrouvé mes carnets et les cassettes que je gardais, moi aussi j’ai oublié ma couleur préférée et suis certain que le gamin aux abois ne reviendra pas. Ecoute Adieu l’Enfance » la chanson »tu comprendras.

Preuve est faite une nouvelle fois que la pop francophone se porte à  merveille.

Voilà « fonce te procurer Adieu l’Enfance, premier album de La Féline et surveille de près l’actualité de la jeune femme, !

From Mars with Love !

Stéphane Monnot

La Féline – Adieu l’enfance
label Kwaidan
Sortie : 27 octobre 2014

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *