Donbass : le pamphlet politique enragé de Sergei Loznits

Le Russe Sergei Loznitsa nous propose un portrait fragmenté et acéré de son pays d’adoption meurtri par le joug de la Russie dominante. Un film complexe et éclaté… dans tous les sens du terme.

Donbass - photo

Le film nous plonge dans la région de Donbass (dans l’Est de l’Ukraine) qui en proie à un conflit armé depuis 2014 opposant les séparatistes russophones, les forces russes venues contrôler de façon souveraine la région et les forces gouvernementales ukrainiennes qui tentent de récupérer ce territoire.

Découvert en 2010, en sélection officielle du Festival de Cannes avec son captivant premier long métrage My Joy, le réalisateur ukrainien Sergei Loznitsa, après deux nouvelles incursions dans la sélection officielle cannoise avec l’envoûtant Dans la brume (2012) et le laborieux Une femme douce (2017) est revenu cette année sur la croisette par le biais de la section « Un certain regard » présenter cet incisif portrait fragmenté et acéré de son pays d’adoption meurtri par le joug de la Russie dominante.

DONBASS - Sergei LoznitsaD’entrée de jeu, car les pistes seront nombreuses, la caméra débarque dans les loges d’une troupe de comédiens en train de se faire maquiller pour s’apprêter à entrer en scène. L’apparition d’un militaire avec un talkie walkie donne le signal à cette troupe pour sortir du véhicule afin de se mettre en place et de courir entre les immeubles dans un paysage désertique, sous l’œil de journalistes et dans le bruit des explosions pour qu’ils livrent leur témoignage sur l’acte terroriste mortel qui vient d’avoir lieu.
L’entrée en guerres (armée et médiatique) nous plonge directement dans la dénonciation. À travers une déconcertante mise en scène, en saynètes effrayantes – avec de brillants plans séquences montrant toute l’horreur du conflit, l’ampleur de la corruption et les diverses manipulations à tous les niveaux d’une région gangrenée par la guerre et divers gangs – le réalisateur déploie une charge lourde contre le pouvoir soviétique.

Sergei Loznitsa livre une radicale narration politique qui manque parfois de nuances et fait souvent froid dans le dos en mêlant dans un même récit l’aspect documentaire et la farce morbide, en mélangeant la réalité de la fiction pour dénoncer la propagande, les comportement violemment arbitraire, l’hystérie collective, la violence quotidienne d’une région au cœur du chaos.
Cette cauchemardesque odyssée chorale structurée en épisodes : dramatique, kafkaïen ou ubuesque, sans protagoniste principal, où seul le conflit sert de fil narratif commun, nous offre une multiplications de scènes étirées jusqu’à l’écœurement, où la magistrale scène finale recoupe en grande partie toute la complexité des thématiques abordées lors de ce périple hallucinant.

Venez donc découvrir de manière frontale et saisissante cet audacieux pamphlet politique partial et aux épisodes inégaux, mais délivrant une colère froide venant du cœur avec l’énergie viscérale d’un survivant. Grotesque. Enragé. Tragique.

Sébastien Boully

Donbass
Film ukrainien réalisé par Sergei Loznitsa
Avec Boris Kamorzin, Valeriu Andriuta, Tamara Yatsenko
Genre : Guerre, Drame, Satire
Durée : 2h01
Date de sortie : le 26 septembre 2018

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Me notifier des