[Netflix] OZARK saison 3 : les femmes prennent le pouvoir

Dans la saison 3 de OZARK, des tensions naissent au sein du couple Marty et Wendy Byrde. Pas facile la vie famille quand on gère un casino qui sert à blanchir l’argent d’un cartel, et d’autant plus quand il faut faire face à une cascade d’imprévus.

OZARK saison 3
Copyright Steve Dietl / Netflix

Ozark fait partie de ces séries Netflix de “milieu de tableau” qui n’auront jamais la puissance, la profondeur ni la grâce d’un Fargo, d’un Better Call Saul ou d’un Breaking Bad mais qui arrivent pourtant à tirer leur épingle du jeu grâce à une somme d’ingrédients savamment dosés qui en font un produit largement consommable.

Ozark SAISON 3 affichePour rappel, Ozark met en scène depuis deux saisons la famille Byrde venue se réfugier bien malgré elle sur les bords d’un très beau lac dans la région des Monts Ozark dans le Missouri après que le père, Marty, conseiller financier à Chicago ait accepté un deal, à savoir blanchir d’importantes sommes d’argent pour le compte d’un cartel mexicain afin de rembourser une dette contractée par son défunt associé et dont il est désormais le seul responsable.

Arrivée en catimini sur Netflix à l’été 2017, Ozark a réussi à faire son trou et garder tout son intérêt après deux saisons qui d’ailleurs n’auraient pu en faire qu’une. Au-delà d’une intrigue assez classique, avec une famille prise dans un engrenage criminel et qui fait tout pour sauver les apparences, c’était avant tout l’ambiance – avec un décor sombre et par moment étrange de la région des Monts Ozark – et la confrontation avec des autochtones pas commodes, qui donnaient à la série tout son cachet.

Et donc, à l’issue de la saison 2, on sentait les choses bien mal engagées pour Marty et Wendy Byrde et leurs enfants. Car après avoir éliminé les rednecks du coin les plus dangereux, la famille Byrde doit faire face dans cette saison 3 aux règlements de compte entre cartels et au caractère pas commode de leur boss, le terrifiant Navarro. Ajouter à cela une avocate qui joue double jeu, une psy vénale qui ne paie pas de mine, une agent du FBI enceinte jusqu’aux dents mais très perspicace, plus un frère bipolaire qui fait son retour, et vous aurez là les principaux ingrédients de cette saison 3 qui voit Wendy Byrde passer au premier plan de l’histoire. Désormais, elle fait jeu égal avec son mari, ce qui va engendrer pas mal de tensions au sein du couple d’autant que papa et maman n’ont pas les mêmes points de vue sur la question du blanchiment. Un jeu du chat et de la souris va alors très vite s’installer dans le couple et va servir plus ou moins de de fil rouge à toute la saison.

Si le cadre géographique reste un des points forts de la série avec des plans magnifiques sur ce lac superbement dessiné par la nature, où sont amarrés des bateaux à roues à aubes habitant des casions, il semble moins essentiel dans un récit où les personnages occupent toute la place, avec des tensions permanentes (parfois un peu trop récurrentes) qui naissent puis disparaissent entre les uns et les autres.
Les épisodes se succèdent à un bon rythme, dommage que le rythme faiblisse sensiblement  sur les deux dernières épisodes, assez décevants par rapport à ce qu’on a pu voir jusque là. Reste que le plan final que l’on sentait venir laisse entrevoir une saison 4 qui, souhaitons-le, ne sera pas la saison de trop pour cette série au départ si sympathique.

Benoit RICHARD

OZARK Saison 3
Série américain de Bill Dubuque et Mark Williams
Avec Jason Bateman, Laura Linney, Sofia Hublit…
Genre : Drame, Thriller
10 épisodes de 52 minutes
diffusés sur Netflix à partir du 27 mars 2020