“Jujutsu Kaizen 0” de Park Seong-Hu : Yuta à l’école des exorcistes

Loin d’être uniquement réservé au public fan du célèbre shōnen, Jujutsi Kaisen 0, qui en est le préquel, est avant tout un animé de qualité, qui divertira et émouvra tous les cinéphiles ouverts d’esprit.

Jujutsu Kaisen 0
© 2021 Gege Akutami/Shueisha

L’accès en format animé (série ou film) de l’adaptation d’un shōnen célèbre s’avère souvent difficile pour le néophyte, qui aura du mal à absorber toute la complexité d’un univers qui lui est totalement inconnu, et donc à en saisir la richesse, et ce d’autant plus si les scénaristes s’ingénient à multiplier le fan service en direction des « initiés ». Il convient donc de rassurer d’emblée qui n’aurait jamais ouvert un seul tome de l’ultra-populaire manga Jujutsu Kaisen (littéralement « combat de sorcellerie », oui un peu, beaucoup comme chez Harry Potter !) de Gege Akutami, le film de Park Sung-Ho, qui s’intitule de manière très pertinente Jujutsu Kaisen 0, est un « prequel ». Il est aussi suffisamment clair dans sa présentation du monde des « exorcistes » pour que nulle frustration ne soit à craindre. Bien sûr, nous passerons largement à côté de tout un tas de détails qui renvoient au manga, ainsi qu’à l’évolution future des personnages, toutes choses que les fans / experts pourront ensuite nous expliquer à loisir… mais ce n’est pas un problème ! Et puis, après tout, ceux d’entre nous qui auront été emportés par le film pourront se jeter dans les livres et dans la série TV déjà disponible…

Jujutsu Kaisen 0 afficheAu centre de l’histoire de Jujutsu Kaisen 0, se trouve Yuta, un adolescent dont la vie est un désastre depuis qu’il est hanté par un monstre effroyable (et dangereux) qui n’est autre que sa (petite) amie Rika qui a été tuée dans un accident de la route, quand ils étaient encore enfants. Alors qu’il songe à mettre fin à ses jours, il est accueilli dans une école d’exorcisme dirigée par Gojo, où il va enfin trouver et une sorte de famille et une utilité à sa malédiction. Mais un autre puissant exorciste, Geto, rêve de débarrasser le monde des simples humains pour que les exorcistes y règnent sans partage…

Bref, même si les passionnés de manga pointent les références à l’incontournable Naruto, il faut bien avouer que tout cela rappellera furieusement aux cinéphiles de base l’univers de J.K. Rowlings et l’intrigue principale de Harry Potter (avec Yuta = Harry, Gojo = Dumbledore et Geto = Voldemort, pour mettre les points sur les « i ») ? Ce qui n’est pas réellement un problème, dans la mesure où le film des studios d’animation MAPPA (oui, les mêmes qui sont responsables de l’impressionnant Dans un recoin de ce monde !) bénéficie d’un savoir-faire de haut niveau, tant au niveau graphique que mise en scène, et que le plaisir sera quasiment en permanence au rendez-vous pendant les 1 h 45 d’un film qui n’est pas loin d’être un modèle du genre.

Avec de très belles images, un rythme maitrisé – on prend assez de temps pour construire des personnages attachants et décrire des situations complexes, mais l’action est suffisamment soutenue pour que les plus jeunes spectateurs ne s’ennuient pas -, et une belle lisibilité des scènes de combat, on pourrait même dire que Jujutsu Kaisen 0 peut donner des leçons à Marvel sur la meilleure manière de raconter des histoires de luttes colossales entre bons et méchants, tout en gardant suffisamment d’humanité et d’émotion pour ceux que les combats finissent (c’est notre cas) par fatiguer, à la longue.

Et lorsque l’on en arrive à la révélation finale, on s’aperçoit qu’elle n’est peut-être pas renversante, mais qu’elle est sacrément logique, et aussi joliment émouvante : preuve s’il en est que, même dans la retranscription à l’écran d’un shōnen pour adolescents amoureux d’horreur et de violence, l’animation japonaise sait injecter ce supplément d’âme qui fait la différence.

Eric Debarnot

Jujutsu Kaisen 0
Film d’animation japonais de Park Seong-Hu
Genre : action, fantastique
Durée : 1h45
Date de parution en salles : 16 mars 2022

Dans un recoin de ce monde – Sunao Katabuchi