Zazie dans le métro, de Raymond Queneau et Clément Oubrerie

La jeune Zazie débarque à  Paris pour passer quelques jours chez son tonton Gabriel a qui elle a été confiée. Mais elle, ce n’est pas les Invalides, le tombeau de Napoléon ou la tour Eiffel qui l’intéresse… c’est le métro ! Mais manque de chance il est fermé pour cause de grève. Mécontente et ronchonante, elle doit se contenter du taxi. Et très vite cette jeune provinciale va se faire remarquer pour son sale caractère et son vocabulaire »fleuri » qui va choquer… ou fait rire toutes les personne qu’elle côtoie.Et elle va en côtoyer des personnes dans cette folle et improbable aventure qui va l’entraîner à  travers les rues de Paris »

Pas facile d’adapter en bande dessinée le célèbre roman de Raymond Queneau. Si Louis Malle s’en était sorti comme un chef (malgré la critique) en 1960 avec son film éponyme (juste un an après la sortie du livre), attaquer une nouvelle adaptation, presque 50 ans après, est une toute autre affaire. Quoi qu’il en soit, Clément Oubrerie relève le défi avec, succès en réussissant à  garder ce qui faisait le sel et l’originalité du livre, à  savoir le rythme, les dialogues et le côté follement absurde des situations.

En effet, au-delà  de son dessin coloré, dont, les tons et le trait vif changent au fil du récit,, Clément Oubrerie parvient parfaitement bien, à  restituer le caractère et le ton de l’oeuvre de Queneau en nous présentant une Zazie dégourdie, pleine d’énergie et, d’audace et qui n’a pas la langue dans sa poche.
Fidèle à  l’esprit et à  l’histoire du livre, l’auteur de »Aya de Yopougon » nous régale sans rien négliger du verbe, des tournures de phrases, des répliques et, de l’aspect, aussi absurde que loufoque de cette histoire qui, espérons-le, retrouvera une nouvelle jeunesse grâce à  cette chouette bande dessinée.

Benoît Richard

4.gif

Zazie dans le métro
adapté du roman de de Raymond Queneau
Scénario & dessin : Clément Oubrerie
Editeur : Gallimard
72 pages – 15€¬
Parution : juin 2008

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *