La meute

La_meute.bmpFranck Richard a visiblement l’ambition de l’ancien cinéma débrouillard de Sam Raimi, et un jeu de références allant aussi bien du cinéma populaire belge au gothisme Burtonien. Que peut donc donner un tel film de genre, français de surcroît?

En réalité, pas grand-chose de plus qu’un collage maladroit des univers cinématographiques que son auteur adule. Soit une bouillie faussement trash dont l’héritage avec la comédie flamande a bien du mal à  s’assembler aux fantaisies horrifiques du scénario. Franck Richard mise beaucoup sur les dialogues (une série de répliques vachardes à  qui mieux mieux) et finit par oublier le matériau fantastique initial. Et malgré la bonne idée d’un casting de gueules surprenant (Yolande Moreau en tenancière répugnante, Benjamin Biolay en fils taré et Emilie Dequenne en héroîne trashy), »La Meute » se vautre dans un grotesque déluge de styles dont on se demande au final lequel avait pour but de créer un effet de tension.

Malheureusement, d’ambitions respectables le film passe au assimilations pathétiques des idôles que Franck Richard affectionne. On admettra sans peine que le budget est limité mais ce n’est pas tant dans le manque d’aboutissement des effets (plutôt réussis) que dans l’accumulation d’idées impersonnelles que le film patine. Un format de court-métrage aurait certainement été plus à  propos avec les envies de cinéma de ce réalisateur sans contrôle, certainement passionné mais aveuglé par son amour pour tant d’auteurs »La Meute » devient alors, très vite, un assemblage confus de citations en tous genre.

1_5.gif

Jean-Baptiste Doulcet

La Meute
Film français de Franck Richard
Genre : Epouvante / Fantastique
Durée : 1h25min
Avec : Emilie Dequenne, Benjamin Biolay, Yolande Moreau…
Date de sortie cinéma : 29 Septembre 2010

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *