Florent Marchet – Courchevel

Son ami et collaborateur préféré Erik Arnaud la joue no future à  poser nu sur un matelas défoncé, dans une chambre délabrée, sous le regard bienveillant de Neil Young sur la pochette de son dernier album en date, L’Armure?

Florent Marchet lui préfère la jouer kitsch à  s’asseoir dos à  une cheminée, sa guitare à  la main, la main sur une peau d’ours polaire, ambiance tartiflette dans les rocheuses.

Pour autant, Courchevel est tout sauf une blague. Et ne prête une nouvelle fois pas à  sourire.
Rio Baril et Frère Animal ne faisaient pas dans la drôlerie, alignant les douleurs d’un jeune homme, tentant désespérément de se faire une place dans le monde, aussi bien au niveau personnel que professionnel. Courchevel garde la même trame.
Florent Marchet est un artiste qui aime (se?) raconter des chansons sombres – d’aucuns diront en contact direct avec la société actuelle – où cynisme et désabusement sont les maitres mots.

Si Courchevel garde la même optique, plus que sur Rio Baril, il propose des chansons vraiment enjouées, où le lyrisme et la musicalité de ses arrangements (où se côtoient cordes, cuivres, boites à  rythmes et même »castagnettes!) tranchent franchement avec le propos.
Et c’est ca qui rend cet album si réussi, si charmant et désarmant à  la fois: une mélancolie souriante dont se dégage une réalité bien plus cruelle.

4.gif

Olivier Combes
Tracklisting:
01. Courchevel
02. L’idole
03. Benjamin
04. L’eau de rose
05. Roissy
06. La famille Kinder
07. Pourquoi êtes-vous si triste ?
08. La charrette
09. Narbonne plage
10. Hors-piste
11. Qui je suis

Sortie: 11 octobre 2010
Label: Nodiva

Plus+
Myspace
Site officiel
Retrouvez cette chronique en cliquant ici

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *