Narcisse t.1 : Mémoires d outre-monde – Chanouga

ChanougaUn phare isolé. Une falaise battue par la tempête. Un homme contemple le lointain, solitaire et taciturne. Son nom : Narcisse. Nommé gardien du phare, il vient d’emménager avec son épouse et semble avoir trouvé le lieu idéal pour ruminer sa haine des hommes. La mer lui manque terriblement et visiblement, on lui refuse le droit d’embarquer »l’ex-marin aux tatouages étranges invite à  sa table un enfant croisé dans les parages, ce dernier attiré par l’appel du grand large comme il l’était à  son âge. C.’est ainsi que Narcisse commence à  lui conter son histoire insolite, celle d’un gamin rêveur qui, contre l’avis de son père cordonnier, n’avait qu’une idée en tête : voguer sur les mers lointaines »Retour quelques années en arrière où tout a commencé, en 1850, sur le petit port de St Gilles en Vendée »

Une très belle surprise que cette nouvelle série rendant hommage à  Narcisse Pelletier, ce jeune mousse au destin très particulier, celui d’avoir vécu, après avoir été laissé pour mort suite à  un naufrage, dix-sept ans chez les Aborigènes d’Australie,  » chez les sauvages  » comme on le disait encore  » innocemment  » à  cette époque »Le personnage a d’ailleurs gagné le surnom de  » Robinson français «  »

Côté graphisme, le lecteur peut se dire gâté. Réaliste, le dessin laisse délibérément subsister les traces de crayonné, conférant un supplément d’âme aux personnages et aux objets, à  la manière des mystérieux tatouages tribaux du personnage principal. Le traitement de la couleur est superbe, avec un océan aux magnifiques tons bleus turquoise qui donnent envie d’y plonger (avec un équipement tout de même »), sensation renforcée par la puissance émanant du majestueux trois-mâts Saint-Paul, qui apparaît tel une invitation au voyage. Car en effet, le pouvoir de cet album est tellement immersif qu’il est conseillé d’avoir le pied marin pour l’aborder – les planches sont trop belles pour vomir dessus !

Auteur complet, Chanouga a également rédigé les dialogues et le scénario, instillant suffisamment de mystère pour le rendre captivant. Le talisman offert par un vieux loup de mer à  Narcisse, alors qu’il était enfant, fut-il décisif dans sa détermination à  prendre la mer ? Ce dernier a-t-il vraiment eu ces visions étonnantes telles qu’elles sont décrites ici ? Peu importe la part de vérité, tout paraît plausible et on saura bien patienter jusqu’à  la sortie du deuxième tome pour voguer de nouveau vers les promesses de cet outre-monde où dépaysement rime avec merveilleux »

Laurent Proudhon

Narcisse t.1 : Mémoires d’outre-monde
Scénario et dessin : Chanouga
Editeur : Paquet
64 pages – 13,78 €¬
Parution : 24 avril 2014

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *