Saul Williams – Martyr Loser King

Avec Martyr Loser King, Saul Williams propose un mélange complexe de sonorités éparses pour accompagner des textes porteurs de messages.

saul williams photo 2016

Est-il encore besoin de présenter le MC, acteur, poète, activiste, Saul Williams, grand pourfendeur des causes perdues et des multiples inégalités régissant notre monde ?
Depuis ses débuts, il y a maintenant 15 ans, l’artiste américain n’a eu de cesse de combattre les injustices via ses mots, emprunts de philosophie mais aussi de rage et de colère, à l’image de son nouvel album Martyr Loser King, où l’Art devrait reprendre son rôle de connecteur politique, miroir de l’écart qui se creuse chaque jour un peu plus entre riches et pauvres, nouvelles technologies et laissés pour compte, discrimination raciale et justice à multiples vitesses, strates vomitives et absence de combativité de la nouvelle génération d’artistes.

SSaul Williams, 'MartyrLoserKingaul Williams appuie chaque mot avec une fougue et une force qui semblent avoir déserté aujourd’hui les rangs du rap, partis s’en mettre plein les poches avec des titres dégoulinants de commercialité, ou refourguer des accessoires et autres produits dérivés.
Saul Williams fait partie de la vieille garde, celle qui ne baisse pas les poings et encourage au soulèvement des consciences et aux prises de position courageuses, mélangeant rock, électronique et sonorités africaines, dark soul et hip hop avant-gardiste, le tout avec une singularité bluffante, capable de concilier le public le plus exigeant et amateurs à l’esprit ouvert.
Martyr Loser King réussit là où d’autres se seraient cassés les dents, avec son mélange complexe de sonorités éparses sublimement entrecroisées, jetant brillamment les ponts entre passé, présent et futur, soufflant le chaud et le froid comme peu d’autres, à travers des titres flirtant avec une certaine idée de la perfection.
Saul Williams nous envoie en travers de la tronche un album explosif gorgé de trouvailles paranoïaques et de lucidité dévorante, gros doigt d’honneur à ceux qui pensent et tournent en rond, coups de poing dans la gueule, histoire de nous réveiller avant l’extinction des feux. Vital.

Roland Torres

Saul Williams – Martyr Loser King
Label : Fader
Sortie : 29 janvoer 2016

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *