folk

Gareth Dickson – Orwell Court

Remarqué en 2012 avec son troisième album studio, « Quite A Way », Gareth Dickson mérite bien plus que le simple statut de folkeux discret et habité comme il le prouve avec le sublime « Orwell Court ».

Brian S. Cassidy – Alpine Seas

Alors qu’Okkervil River sort un bel album, Brian S. Cassidy trouve sa propre voie en solo avec Alpine Seas, un disque ombrageux et chaleureux.

Andrew Bird – Are You Serious

Le plus que prolifique Andrew Bird revient avec Are You Serious. Le Andrew Bird nouveau est arrivé. Le cru 2016 est un grand cru.

Kevin Morby – Singing Saw

Si vous ne deviez écouter qu’un seul album cette saison, ce sera le Singing Saw de Kevin Morby. Un rêve de splendeur folk au goût de classique instantané qui donne envie de taquiner les grands espaces, la six-cordes et l’obscurité.

Matt Elliott – The Calm Before

Disque de synthèse pour Matt Elliott, disque d’équilibre aussi et disque faux-semblant pour un septième album solo comme une nouvelle variation du désespoir.

Alma Forrer – Ne dis rien

Alma Forrer, avec son second Ep, fait fi des clochers et de ses querelles, n’hésitant pas à faire se confronter des univers volontiers perçus comme antagonistes.

Stranded Horse – Luxe

Troisième album somptueux pour Stranded Horse avec des folk-songs aux consonances africaines, mais pas seulement. Grand Luxe.

Israel Nash –Silver Season

Après « Rain Plan » en 2013, Israel Nash poursuit son voyage au cœur de l’americana avec un nouvel album très classique mais d’une beauté absolue.