Hobocombo – Now that it’s the opposite, it’s twice upon a time

Hobocombo reprend Moondog. Il faut une certaine humilité pour n’être un tribute band et ainsi s’effacer derrière son modèle ; , il faut aussi une certaine prétention pour penser que ses propres versions pourront avoir un intérêt. Ouf !, c’est ici le cas.

Les membres qui composent Hobocombo ont plusieurs projets musicaux : Francesca Baccolini (contrebasse) travaille sur des musiques de films, avec la danseuse et chorégraphe Simona Bertozzi. Elle joue régulièrement le répertoire de la musique traditionnelle italienne avec Alessio Lega. Andrea Belfi (batterie) sort ses propres albums et a joué notamment avec Dave Grubbs et Mike Watt. Quant à  Rocco Marchi, le multi-instrumentiste du trio (guitare, lap steel, clavier Korg ms10), il, a plusieurs projets comme le groupe Mariposa et le label Trovarobato. Autant dire que pour cette bande de musiciens effervescents, le projet Hobocombo a valeur de récréation (ce qui n’exclut pas le sérieux de la démarche et d’exécution). En choisissant de devenir le tribute band de Moondog, les Italiens sont certains de pouvoir sortir dans le futur des dizaines d’album : Louis Hardin, alias Moondog, a écrit 300 pièces vocales et instrumentales et 80 oeuvres pour orchestre. Autant dire qu’ils ont de la marge.

Oublié ou inconnu de la plupart, adulé par certains, Moondog (1916-1999),  a introduit dans le jazz,, l’art, du contrepoint, un procédé d’écriture musicale archaîque antérieur à  Bach. Il, est surtout connu pour Bird’ s lament, titre hommage à  Charlie Parker, devenu hymne mondial depuis que le DJ Anglais Mr Scuff l’a samplé pour son tube Get a Move. Et Hobocombo le reprend aujourd’hui sans en accentuer artificiellement le rythme (pas de grosse caisse mais un subtil jeu de toms et de cymbales). Le tube reprend sa tenue originelle, plus jazz, toujours retro. L’art de Hobocombo est d’installer des climats hypnotiques avec une musique insaisissable, des rythmiques fuyantes, une ambiance impressionniste qui finit justement par impressionner. Le résultat, est aussi indéfinissable que l’oeuvre de Moondog elle même. , Il faut dire qu’ Andrea Balfi a un jeu jazz et qu’il affectionne particulièrement les percussions ; ce qui donne souvent une touche tropicaliste à  l’ensemble. Francesca, Baccolini joue, de sa contrebasse parfois avec un archet, rendant hommage à  la musique baroque si, chère à  Moondog. Quant à  Marchi, il amène la touche rock/Pop avec une guitare électrique aux sonorités sixties , ou avec un Korg introduisant une thème de , pop ingénue (Stamping ground). , Autant dire que Hobocombo occupe tous les terrains. Par ailleurs, le trio reste fidèle aux principes d’écriture de Moondog et fait donc dans les voix en canon, ce qui donne un caractère parfois médiéval à  la musique, (All is loneliness immortalisé par Janis Joplin) et même quelques variations vocales qui semblent venir de je-ne-sais quelle tribu amérindienne. Les parties vocales sont quand même limitées, Hobocombo ayant une tendance naturelle à  la discrétion. Un peu différent,, Theme est une vraie musique pour film noir, une ambiance un peu oppressante pour un morceau réussi.

Bref, un album à  découvrir que l’on connaisse ou non Moondog et qui peut même devenir une porte d’entrée agréable et accueillante pour des musiques plus élitistes.

3_5.gif


Denis Zorgniotti

Date de sortie : 29 , fevrier 2011
Label : Trovaroborato /Parade


Plus+
MySpace
Site
Video live de All is Loneliness

Envie de partager :

2 thoughts on “Hobocombo – Now that it’s the opposite, it’s twice upon a time

  1. Si je peux me permettre, le ‘tribute band’ (si on peut le dire ainsi) de Moondog c’est avant tout Stefan Lakatos, le disciple de Moondog qui a déjà sorti plusieurs albums dans la digne suite de Louis Thomas Hardin, notamment son Bracelli, ainsi que le très bon Moondog Rounds avec The Orastorios.

    Je reste cela dit toujours en partie enchanté de voir que Moondog intéresse de plus en plus de personne (bien que j’ai peur que ça n’amène quelques abus (on a vu le Mr Scruf)… A suivre.

  2. Merci de faire partager cette info qui intéressera, j’en suis sûr les lecteurs de cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *