Rentrée littéraire, hiver 2024 : Une sélection de 20 romans

C’est parti pour la rentrée littéraire de janvier 2024 ! On vous propose pour débuter l’année, une liste de 20 romans « coup de cœur » que vous pourrez retrouver au cours des semaines à venir dans nos pages littéraires.

rentrée litteraire janvier 2024

Les vagabonds, Richard Lange

les-vagabons

Richard Lange s’est fait connaître il y a une quinzaine d’année avec un recueil de nouvelles remarquables, une écriture au couteau, à la serpe, qui appartient à cette tradition (typiquement) américaine noire, sombre, brute et brutale. Les vagabonds est une histoire de vampires qui se passe dans les États-Unis des années 1970, entre roman de genre (gothique et polar), étude de mœurs, relations familiales…. Une histoire saignante, qui vous prend à la gorge et vous étouffe. Impossible à lâcher. Un must du début d’année (et peut-être même de l’année) ! (Rivages, 10 janvier 2024) – Critique complète

Turbulences, de Eshkol Nevo 

Eshkol Nevo est probablement l’un des meilleurs écrivains israéliens contemporains. Il écrit de vraies histoires, amples et romanesques, des aventures humaines, peuplées de personnages attachants (ou pas, d’ailleurs), à la psychologie fouillée et présentée avec une précision rare. Son nouveau roman, Turbulences, est du même genre, un thriller qui mélange trois histoires d’amour, sombre, et étourdissant. (Gallimard, 1er février 2024)

Kim Philby et moi, de Emmanuel Villin 

Kim Philby et moi, de Emmanuel Villin Embarquez avec le narrateur, un compagnon de voyage idéal, dans ce beau récit drolatique sur les traces du maître espion Philby au Proche-Orient: mais également à la recherche d’une grand-mère levantine inconnue. Emmanuel Villin nous redonne le gout des expéditions dans des contrées pas spécialement idylliques mais si habitées. Pour débuter 2024, faites votre sac pour partir ailleurs mais n’oubliez pas d’y glisser cet excellent roman dans la poche intérieure ! (Stock, 10 janvier 2024) – Critique complète

Soixante kilos de soleil de Hallgrimur Helgason 

Soixante kilos de soleil – Hallgrimur HelgasonSi vous avez aimé, en 2022, l’excellent film Godland de Hlynur Palmasson, vous adorerez ce roman qui raconte l’histoire de Gestur, un orphelin à l’aube du XXe dans un fjord du nord de l’Islande. Couvrez-vous car Soixante kilos de soleil se déroule dans l’un des pays les plus froids, les plus pauvres et les plus sombres d’Europe ! Grâce à un style mêlant humour caustique et grande poésie, l’auteur nous brosse au travers de ce parcours individuel l’histoire d’une nation ! (Gallimard, 11 janvier 2024) Critique complète

La Roche de Martin Lichtenberg 

La Roche – Martin LichtenbergAvec ce roman d’anticipation, l’éditrice continue à nous faire découvrir des primo-romanciers singuliers, comme Alice Renard cet automne. La Roche est une ile dévitalisée aux conditions de vie extrême où quatre castes subsistent parmi les ruines. Dans cette société d’oppression nous suivons le combat de quatre héros qui devront conjuguer leurs forces malgré leurs désaccords et chercher la beauté jusque dans les recoins les plus sombres de l’ile. Laissez-vous étourdir par la grande inventivité littéraire de Martin Lichtneberg. (Héloïse d’Ormesson, 18 janvier 2024)

Dans la maison de mon père de Joseph O’Connor 

Dans la maison de mon père – Joseph O’ConnorCe nouveau thriller historique du célèbre écrivain irlandais, est inspiré de l’histoire vraie du prêtre Hugh O’Flaherty qui organisa en 1943, depuis le Vatican, et contre les consignes de son plus haut supérieur, un réseau d’évasion pour les prisonniers alliés et les juifs persécutés. Improvisant un chœur de chambre amateur, il réunit une bande d’amis hétéroclites et maquille en répétition la préparation de leur acte de bravoure dans une Rome devenue un nid d’espions. Le récit entremêlé des témoignages des protagonistes donne un souffle puissant à ce page-turner. (Rivages, 3 janvier 2024)

Les monuments de Paris de Violaine Huisman 

Les monuments de Paris – Violaine HuismanL’écrivaine se penche sur le portrait de son père « un homme d’une autre génération…/…pour excuser sa misogynie ou son pédantisme, un homme dont les succès justifiaient l’arrogance », personnage emblématique des Trente Glorieuses.  Du portrait de cet iconoclaste surgit un autre livre : une enquête familiale autour de George Huisman, haut fonctionnaire juif, directeur des Beaux-Arts qui joua un rôle central dans la création du Festival de Cannes en 1939 avant de subir la traque durant la seconde guerre mondiale. Roman mêlant souvenirs familiaux dans un contexte historique lourd, il nous révèle des destinées oubliées. (Gallimard, 4 janvier 2024)

Maintenant que l’hiver, d’Olivier Sebban

Maintenant que l’hiver, d’Olivier Sebban

Alors qu’un hiver qui semble sans fin s’est abattu sur une France aux allures d’état totalitaire, deux jeunes adultes vont s’aimer malgré l’adversité. Ancien mécanicien dans un pays qui a interdit les moteurs thermiques, Thomas survit en participant à un trafic de viande. Sa rencontre avec Sandra, la fille d’une députée, va bouleverser son existence. Olivier Sebban nous offre une dystopie glaciale, portée par une écriture aussi lyrique que précise. (Rivages, 3 janvier 2024) Critique complète

Les Fils de Shifty, de Chris Offutt

Les Fils de Shifty, de Chris Offutt

Chris Offutt revient début janvier avec Les Fils de Shifty. On y retrouvera le héros de son précédent roman, Les Gens des collines, Mick Hardin, un ancien enquêteur de l’armée américaine. Toujours située dans le Kentucky, l’intrigue tournera autour des meurtres des fils de Shifty Kissick, une veuve que Mick connaît depuis longtemps. Comme toujours chez Offutt, l’action policière permettra une exploration d’une région et de ses habitants. Une nouvelle occasion d’admirer l’art du portrait de cet écrivain, mais aussi son sens du rythme et du tragique. (Gallmeister, 4 janvier 2024) – critique complète

En aveugle, d’Eugene Marten

En aveugle, d’Eugene Marten

Encore peu connu en France, l’écrivain américain Eugene Marten jouit pourtant d’une réputation plutôt flatteuse et il est régulièrement comparé aux plus grands, Don de Lillo ou Cormac McCarthy. Avec En aveugle, il propose une plongée fascinante dans une Amérique loin des clichés et des stéréotypes. A sa sortie de prison, un homme revient dans une ville qu’il connaît bien. Il trouve, un peu hasard, un emploi chez un serrurier. Tel est le point de départ d’un roman qui s’annonce aussi dense que complexe. A découvrir absolument. (Quidam, 5 janvier 2024)

Le Sang des innocents, de S.A. Cosby

Le Sang des innocents, de S. A. CosbyLe Sang des innocents, troisième roman de S.A. Cosby, l’une des grandes révélations du polar de ces dernières années, raconte la traque d’un psychopathe dans une petite ville du Sud des États-Unis. A partir de ce matériau très classique, Cosby a su bâtir un passionnant page-turner dans lequel il n’oublie jamais d’interroger la question du Mal dans un Sud encore gangrené par le racisme. Titus Crown, le premier shérif noir de Charon, petite ville de Virginie où il a grandi, est ainsi lancé sur les traces sanglantes d’un tueur insaisissable tandis que les tensions raciales s’exacerbent autour de la statue d’un esclavagiste. Efficace et lucide, assurément l’un des très bons polars de 2024. (Sonatine, 11 janvier 2024) – critique complète

L’Enclave, de Benît Vitkine

L’Enclave, de Benît VitkineBenoît Vitkine, correspondant pour Le Monde à Moscou, prix Albert-Londres 2019 et auteur de deux excellents polars, publie début 2024 son troisième roman, L’Enclave. Sur les traces d’un adolescent tout juste sorti de prison, Benoît Vitkine nous propose un roman sur la chute de l’empire soviétique. Gageons que, à l’instar de Donbass et des Loups, ses précédents livres, L’Enclave sera aussi romanesque qu’instructif. (Les Arènes, 11 janvier 2024) critique complète

Passage de l’Avenir, 1934, d’Alexandre Courban

Passage de l’Avenir, 1934, d’Olivier CourbanParis, février 1934. L’extrême-droite menace la République tandis que les premières manifestations ouvrières s’organisent. Le corps d’une jeune femme est repêché dans la Seine. Deux hommes vont mener l’enquête : le commissaire Bornec et Gabriel Funel, un journaliste à L’Humanité. Polar historique, Passage de l’Avenir, 1934 est le premier roman d’Alexandre Courban et le premier d’une série policière qui s’annonce passionnante. (Agullo, 25 janvier 2024)

 

L’Homme aux mille visages de Sonia Kronlund

L'Homme aux mille visages de Sonia KronlundIl se fait appeler Ricardo, Alexandre, Daniel ou Richard. Il est argentin, brésilien ou portugais. Il se prétend chirurgien, ingénieur, photographe ou policier, sans qu’aucune femme ne doute de la réalité de ses activités. (…) Avec ce livre, Sonia Kronlund (Les pieds sur Terre, France Culture) raconte un imposteur extraordinaire, à travers les témoignages des femmes qui l’ont aimé, du détective privé qui l’a suivi, des policières qui l’ont attrapé. De Paris à Varsovie en passant par les favelas du Brésil, un incroyable voyage à la recherche d’un caméléon de génie.  (Grasset, 3 janvier 2024)

Extrême paradis, de Clovis Goux

Extrême paradis, de Clovis GouxDans un avenir imminent, la Floride a fait sécession avec les Etats-Unis afin de fonder une fédération de communautés privées réservées aux seuls retraités : les Villages. Dans ce luxueux paradis artificiel conçu par et pour les seniors, la mort, le crime et la jeunesse ont été éradiqués au profit du divertissement. L’étrange décès d’un résident français vient cependant bouleverser l’équilibre instauré. Satire, dystopie ou anticipation ? Après Les poupées (2022), Clovis Goux interroge nos ambiguïtés face à la violence comme les dérives communautaristes de nos sociétés : et si la sauvagerie était une nécessité ? (Stock, 17 janvier 2024)

Une enfance française, de Farida Khelfa

Une enfance française - de Farida KhelfaA la mort de sa mère, découvrant les rites funéraires de ses origines, Farida se replonge dans son enfance, si loin de sa vie d’adulte. Les mots et les souvenirs se bousculent alors qu’elle raconte pour la première fois la vie de cette famille d’immigrés algériens (…). Récit autobiographique, Une enfance française, est le premier livre de Farida Khelfa, grande figure de la mode, réalisatrice et productrice de films documentaires. (Albin Michel, 17 janvier 2023)

Dans la ville de Élodie Fiabane

dans la ville d’Élodie Fiabane, chez Flammarion

Ce roman met en scène Bertrand, Tatiana, Désiré, Mohammed et tant d’autres, qu’on appelle sans-abri quand on ignore que, justement, ils se sont souvent choisis dans la rue un endroit où vivre. Personne ne vit nulle part, pas même ceux que l’on ne voit pas. Dans cette exploration de l’autre nuit parisienne, entre les habitués et les nouveaux, les jeunes, les vieux, les femmes, les hommes, elle découvre et nous révèle le revers de nos grandes villes. Leurs visages, sous la plume d’Élodie Fiabane, reflètent crûment notre époque et la fragilité de nos vies. Un premier roman intense d’Élodie Fiabane, monteuse et réalisatrice formée à la Fémis. (Flammarion, 17 janvier 2024) – critique complète

Wonderfuck de Katharina Volckmer

Wonderfuck Katharina VolckmerJimmie travaille dans un call-center londonien. Avec ses collègues, il assiste des clients du monde entier lors de leurs voyages. Mais un jour, Jimmie est convoqué par son supérieur. En attendant de savoir si celui-ci sera licencié, nous découvrons un employé absolument incontrôlable. (…) De son écriture insolente et hilarante, Katharina Volckmer s’intéresse aux identités multiples ainsi qu’aux désirs inavoués. En nous plongeant dans le microcosme d’un call-center, elle décrit ce que la migration fait aux corps et ce que les voix sensuelles réveillent au bout du fil. Un livre explosif. (Grasset, 10 janvier 2024)

La Dernière Joie du monde de Bernardo Carvalho

Carvalho chez Metailie,Le monde après le confinement, tout est remis en question, tout appartient au passé. Son mari la quitte à l’annonce du confinement. À la sortie d’une conférence, elle fait l’amour avec un étudiant inconnu et se retrouve enceinte et heureuse de l’être. En quête de réponses, elle décide de traverser le pays pour consulter un voyant. Alors commence un voyage initiatique surprenant. Court roman d’apprentissage, ce texte est une charade sur la façon de lire et d’interpréter le monde, sur la différence entre la nature de la mémoire et celle de l’imagination. (Métailié, 19 janvier 2024)

Une sale affaire, de Virginie Linhart

une-sale-affaireEn 2020, un mois avant la parution de L’effet maternel (Flammarion, 2020), le livre est menacé d’interdiction par la mère et l’ex-compagnon de l’auteure. Virginie Linhart relate le déroulement de ce procès traumatisant. Elle interroge également les limites de la littérature, ce qu’il faut taire et ce qui peut être raconté ou non.  À qui appartient l’histoire ? C’est à cette question que tente de répondre Une sale affaire. (Flammarion, 3 janvier 2024) – critique complète

 

Voici une grande partie des romans qui vous attendent pour cette rentrée d’hiver et printemps 2024 :

Actes Sud :

La vie de ma mère! de Magyd Cherfi
Dolorès ou le ventre des chiens de Alexandre Civico
Le voyage du Salem de Pascal Janovjak
Le ciel ouvert de Nicolas Mathieu
Le royaume enchanté de Russell Banks
Démolition de Anna Enquist
Lungomare de Sébastien Berlendis
La cuisine de la consolation de Stéphanie Schwartzbrod
Ne vois-tu pas que je brûle ? de Michal Ben-Naftali
Le chant du genévrier de Régina Scheer
L’araignée de Lars Kepler
Amitié éternelle de Nele Neuhaus
Châtiment de Percival Everett
L’ère de la supernova de Liu Cixin
Une enquête de Stanislas Lem

Agullo :

Bonavia de Dragan Velikic
Magma de Thóra Hjörleifsdóttir
Passage de l’Avenir, 1934, d’Alexandre Courban

Albin Michel :

L’été d’avant de Lisa Gardner
Les vies rêvées de la baronne d’Oettingen de Thomas Snegaroff
Comment j’ai retrouvé Xavier Dupont de Ligonnès de Romain Puertolas
Ce que je sais de Monsieur Jacques de Leïla Bahsaïn
Le roi est nu de Mathieu Falcone
Une enfance française de Farida Khelfa
Penser contre soi-même de Nathan Devers
Prochain arrêt d’Alex Schulman
Les sentiers de recouvrance d’Emilie Querbalec
36 façons de tuer de Stefan Ahnhem
Les yeux de Mona de Thomas Schlesser
Nos armes de Marion Brunet
Mère absolument de Ketty Rouf
Providence canyon de Corinne Cotereau
On m’appelle Demon Copperhead de Barbara Kingsolver
40 manteaux et un bouton d’Ivan Sciapeconi
L’accent de ma mère de Michel Ragon
La maison aux pattes de poulet de Gennarose Nethercott

Allia :

Double vie de Gottfried Benn
La Légende de Saigyô
L’Obélisque de Louqsor de Pétrus Borel
Alectone d’Edmond-Henri Crisinel
Ma paresse d’Italo Svevo
Compter sur soi de Ralph W. Emerson

Alma :

Lui seul de Patrick Martinez

Anne Carrière :

Les échappés de Renaud Rodier
J’étais un héros de Sophie Bienvenu
Une pédiatre à Auschwitz de Lucie Adelsberger
L’attraction du désordre de Michaël Cohen
Les Neuf Noms du Soleil Tome 2: Persépolis de Philippe Cavalier

L’Arbre Vengeur :

L’autofictif sans égards pour le lecteur sensible d’Eric Chevillard
Une mesure pour rien de Josette Clotis
Couper les ponts de Christophe Langlois
Kernok le pirate d’Eugène Sue
La chose dans la cave de David H. Keller
Flots de François Salvaing

L’Archipel :

Le Vent de l’espoir – Vers la terre promise T. 1 de Anna Jacobs
La Maîtresse du général de Maurice de Kervénoaël
Trois femmes disparaissent de James Patterson & Shan Serafin
Un conte parfait de Elisabet Benavent

Les Arènes :

L’Enclave, de Benît Vitkine

Arlea :

10 villa Gagliardini de Marie Sizun
Ceci est mon corps de Claire Huynen
Premières à éclairer la nuit de Cécile A. Holdban
Vues d’intérieur après destruction de Arielle Meyer MacLeod
Lever de rideau de Olivier Rasimi
Guide anachronique de l’infini de Guillaume Bunel

Editions de l’Aube :

Marguerite et le Mont-Blanc de Michael Sibony
Quelquefois, ils leur pardonnent de Carl Nixon

Au Diable Vauvert :

Canso de Félix Jousserand
Manifeste contre-sexuel de Paul B. Preciado

Bartillat :

Histoire d’une enfant de Vienne de Ferdinand Von Saar

Belfond :

Un si beau bleu de Florian Forestier
Seuls les fantômes de Cyrille Falisse
American Mother de Colum McCann avec Diane Foley
Disparue à cette adresse de Linwood Barclay
La Maison noire de Yusuke Kishi

Bouquins :

Monkey boy de Francisco Goldman
Les invités de Marc de Tiphaine de Boys

Le bruit du monde :

La maison de mon père de Akos Verboczy
Les détails de Ia Genberg

Buchet-Chastel :

La descente à la plage d’Alexis de Moulliac
Les divisions d’Eric Halphen
Trop humain d’Anne Delaflotte Mehdevi
Birman wood d’Eleanor Catton
De pain et de lait de Karolina Ramqvist
La douleur fait naître l’hiver de Matteo Porru
Une guerre made in Russia de Sergei Medvedev

Calmann-Lévy :

Un coup au cœur de Emmanuelle de Boysson
L’inconnue du portrait de Camille de Peretti
Le gardien sans sommeil de Guillaume Huon
Les sept lunes de Maali Almeida de Shehan Karunatilaka
Yann, Saint-Bernard de la mer de Joël Raguénès
Scandale à Bath de Sophie Irwin
Les exaltés de Gérard Mordillat
Expérience de Martin Amis
Age d’orage de Sylvie Pérenne
Furie de Alex Michaelides
Col rouge de Catherine Charrier

Cambourakis :

Nos invisibles de Charlotte Bonnefon
Le linceul blanc de Antanas Škėma
Voici la fin de Stella Benson
Photosynthèses de Camille Cornu
Nulle part de Adam Bodor

Editions du Canoë :

Ismène, la sœur oubliée de Michel Serfati
Hollywood, les années rouges de Nikos Maurice
Les cartes postales de Michll Butor de Pauline Basso et Adèle Godefroy

Le Cherche-Midi :

Flamboyant crépuscule d’une vieille conformiste d’Emmanuelle Pirotte
Le soleil, la lune et les champs de blé de Temur Babluani
Un été chez Jida de Lolita Sene
Retour à Kensington de Vincent Roy
Soupapes & Cie d’Hélène deWitt
La encomienda de Margarita García Robayo

Christian Bourgois :

Mon sous-marin jaune de Jón Kalman Stefánsson
Le cycle de Gormenghast Tome 1: Titus d’enfer de Mervyn Peake
Horn venait la nuit de Lola Gruber

Denoël :

Le rire des autres d‘Emma Tholozan
Arctique solaire de Sophie Van der Linden
Cartographie d’un feu de Nathalie Démoulin
Et toi, pourquoi tu bois ? de Charlotte Peyronnet
Eurotrash de Christian Kracht
Nos petits mondes de Caleb Azumah Nelson
La disparition d’Hervé Snout d’Olivier Bordaçarre
La jeunesse du monde de Bruno de Stabenrath
The spare man de Mary Robinette Kowal

Le Dilettante :

God Bless America, de François Ide
Qui sème le vent de Philippe B. Grimbert

Finitude :

Stella et l’Amérique de Joseph Incardona
Retour de Barbarie de Raymond Guérin

Flammarion :

Une sale affaire de Virginie Linhart
Les indulgences de Pascal Kramer
On arrive dans la nuit de Marceline Loridan-Ivens
La nuit chienne de Rachel Yoder
Des hommes possibles de Pauline Klein
Une vie qui se cabre de Sylvain Pattieu
Le témoin de Joy Sorman
Le convoi de Beata Umubyeyi Mairesse
Dans la ville d’Elodie Fiabane
Papier pelure de Daniel Fano
Dialogues interrompus de François-Marie Banier
La fin d’un monde de Xavier De Moulins
Ce qui fait briller les étoiles de A. Benoilid et M.Nisand
La face nord de Juliau, dix-neuf de Nicolas Pesquès

Gallimard :

Bientôt les vivants d’Amina Damerdji
Que le meilleur gagne de Thomas Enger et Jorn Lier Horst
Du même bois de Marion Fayolle
La vie heureuse de David Foenkinos
Chevreuil de Sébastien Gendron
Zamir de Hakan Günday
Les monuments de Paris de Violaine Huisman
Jusqu’à ce que la mort s’ensuive d’Olivier Rolin
La maîtresse italienne de Jean-Marie Rouart
Vivre de Boualem Sansal
Banc de brume de Sophie Berger
Les mots de hasard de Mireille Best
Le rêve du pêcheur de Hemley Boum
Pêcheur de perles d’Alain Finkielkraut
Soixante kilos de soleil de Hallgrimur Helgason
Mes amis de Hisham Matar
Odette Froyard en trois façons d’Isabelle Monnin
La sagesse de l’idiot – Marto Pariente (Série Noire)
Une journée dans la vie d’Abed Salama de Nathan Thrall (essai)
Le défaite de l’occident d’Emmanuel Todd
Les anges récidivistes de Zeno Bianu
Ombre pour ombre d’Annie Lebrun
Flamboiement de la métaphore de Jean Rouaud
Le cinéma de Nicolas Seydoux
Le murmure de Christian Bobin
Quatre ou cinq vies d’Illya Grisov de Yann Brunel
Guerre et pluie de Velibor Ćolić
La manche de Max de Paz
Le grand rafraîchissement de Benoît Duteurtre
La nature retrouvée d’Eve Jouannais
Brest, de brume et de feu de Philippe Le Guillou
Inside information d’Eshkol Nevo
Les cycles de la révolte de Brina Svit
La nuit tu es noire, le jour tu es blanche d’Anne Terrier
Le choeur des lions de György Dragomán
La langue de l’hirondelle de Paule du Bouchet
Après le soleil de Jonas Eika
Les larmes de Narcisse de Julie Girard
Rabbit hole de Mike Nicol
L’éclat de rire de Sylvie Schenk
L’affaire Sylla de Solange Siyandje
Quelques fleurs de Colette Fellous

Gallmeister :

La grande A de Giulia Caminito
Neuf vies de Peter Swanson
Les fils de Shifty de Chris Offutt
Nuit torride en ville de Trevanian
La guerrière d’Hélène Bukowski

Grasset :

Vies électriques de Dalibor Frioux
L’homme aux mille visages de Sonia Kronlund
La vie intime de Niccolo Ammaniti
Mon oncle d’Australie de François Garde
La promesse d’Anne Laubergeon
Une histoire folle de Joachim Roncin
Les corps hostiles de Stéphanie Polack
J’ai péché, péché dans le plaisir de Abnousse Shalmani
Wonderfuck de Katharina Volckmer
Petit Louis de Jean-Christophe Notin
Eve Melville, cantique de Justine Bo
L’homme augmenté de Raphaël Gaillard
Paris dans tous ses siècles de Charles Dantzig
Le jardin des plantes d’Elvire de Brissac
Adikou de Raphaëlle Red
Reconnaître le fascisme d’Umberto Eco
Achever Sartre de Laurent Touil-Tartour
Exorcisme de Gerald Bronner
Il n’y aura bientôt plus personne de Marie Vaislic et Marion Coquet
Rapatriement d’Eve Guerra
Le carnaval sauvage de Pierre de Cabissole
Fantasia de Laura Sibony
Les frites viennent des patates de Laure Ducos
Parler sexe d’Israël Nisand ( essai)
Le retour des temps barbares de Thierry Wolton
Boulette de Joëlle Varenne
Un ciel si bleu de Tom Coraghessan Boyle
Un jeune homme simple de Dominique Fernandez
Métamorphosées de Siri Ranva Hjelm Jacobsen

Harper & Collins :

Adieu mes frères de Peter Blauner
La plus grand secret de Rhonda Byrne
Corps de ferme d’Agnès de Clairville
Pour la peau de Shirley Page de Constance Trautsolt
Destinée suédoise. Vol. 1. La fille du Hälsingland de Katarina Widholm
Descente de Lou Berney
Entends ma voix de Zelda Lockhart

Héloïse d’Ormesson :

La roche de Martin Lichtenberg
L’horloger de Jérémie Claes
Service après mort de Christophe Wojcik
Serpents dans le jardin de Stéphanie Von Schulte
Camille, 1815 d’Armand Cléry

L’Iconoclaste :

La Langue des choses cachées de Cécile Coulon
Traversée du feu de Jean-Philippe Blondel
Nous n’étions pas des tendres de Sylvie Gracia

Julliard :

Camera obscura de Gwenaëlle Lenoir
Un soir d’été de Philippe Besson

Liana Lévi :

Un degré de séparation de Pablo Mehler
Les hommes les plus grands de Fabian Martinez Siccardi
La déchirure du temps de Hertha Pauli

Joëlle Losfeld :

Il s’appelait Doll de Jonathan Ames

La Manufacture des Livres :

La résistance des matériaux de François Médeline
Blanches de Claire Vesin
Les loups de Babylone de Anne Percin

M.E.O.

Dans quel monde on vit de Ralf Vendôme Nouvelles
Seul et seule de Michel Ducobu
Dans les yeux de l’Afrique de Leïla Zerhouni
Ozane de Claude Donnay
Hugo de Monique Bernier
L’amazone du Cirio de Jacques Lefèbvre
Le symbole de l’infini de Carino Bucciarelli

Mercure de France :

L’affaire Rachel de Caroline O’Donoghue
De la vida mia de Miquel Barcelo
L’impossible retour de Nathalie Hadj

Métailié :

Pauvres créatures d’Alasdair Gray
Premières plumes de Charlie Gilmour
La dernière joie du monde de Bernardo Carvalho
Les parias d’Arnaldur Indridason
Terre noire de Rita Carelli
Un zèbre dans la guerre de Vladimir Vertlib

Mialet Barrault :

La Fantaisie de Murielle Magellan
Un don presque parfait de Gilles Pialoux

Minuit :

Sous la menace de Vincent Almendros
Ceux qui appartiennent au jour de Emma Doude Van Troostwijk

Le mot et le reste :

La collection de Dominique Paravel
Bâtir le ciel de Sarah Serr

L’Observatoire :

Les filles du chasseur d’ours d’ Anneli Jordahl
Le ciel en sa fureur d’Adeline Fleury
Un monde à refaire de Claire Deya

Editions de L’Olivier :

Très chers amis de Gary Shteyngart
Qui-vive de Valérie Zenatti
Camille s’en va de Thomas Flahaut
Le gardien du verger de Cormac McCarthy
N’oublie rien de Jean-Pierre Martin
La fin du sommeil de Paloma de Boismorel
Le masque de Dimitrios de Eric Ambler

La Peuplade :

Frappabord de Mireille Gagné
Voyages sans bagages de Tove Jansson

POL :

Il ne faut rien dire de Marielle Hubert
Les fleurs sauvages de Celia Houdart
Python de Nathalie Azoulai
Fabriquer une femme de Marie Darrieusecq
L’appel des odeurs de Ryoko Sekiguchi
L’été indien de Joël Baque
La fracture et autres textes de Charles Juliet
Les derniers seront les premiers d’Harry Mathews
Chino fait poète de Christian Prigent

Phébus :

Bonnard, Pierre et Marthe de Martin Provost
Melody de Martin Suter
Les pages de Hugo Hamilton
Au commencement du monde de Drago Jancar
Maintenant de Stephen Carrière

Philippe Rey :

La vie privée d’oubli de Gisèle Pineau
Ça saigne encore de Paolo Nori
Et, refleurir de Kyémis

Quidam :

En aveugle, d’Eugene Marten
Quitter Hurlevent de David Laurence Werner
Les arbres quand ils tombent de Fanny Wodmann

Récamier :

Dans le ventre de Klara de Regis Jauffret
Place du paradis de Xavier-Marie Bonnot
Un beau jour d’Agnès Laurent
La librairie ambulante de Christopher Morley
19, river street de Laure Rollier

Rivages :

La géométrie des possibles de Édouard Jousselin
Maintenant que l’hiver de Olivier Sebban
Dans la maison de mon père de Joseph O’Connor
Qui après nous vivrez d’Hervé Le Corre
Les Vagabonds de Richard Lange
Les cœurs bombes de Dario Levantino

Le Rouergue :

La jeune fille et le feu de Claire Raphaël
Tant de neige et si peu de pain de Béatrice Wilmos

Sabine Wespieser :

En vérité, Alice de Tiffany Tavernier
De plomb et d’or de François Jonquet
Les eaux du Danube de Jean Mattern
L’oiseau des Français de Yasmina Liassine
Le cratère d’Arièle Butaux

Seuil :

Fantastique histoire d’amour de Sophie Divry
Insula de Caroline Caugant
Solal ou la chute des corps de Louis Vendel
Sale française de Romain Slocombe
Vivre dans le feu d’Antoine Volodine
Compléments à la théorie sexuelle et sur l’amour de Pascal Quignard
Je me souviens de la foulée de Marie-José Pérec de Benoît Heimermann
Olympus, Texas de Stacey Swann
Un ballet de lépreux et autres textes de Léonard Cohen
Lèvres rouges, langues vertes de Mo Yan
La femme grenouille de Niillas Holmnerg
Les ombres de Oak Island de Wiley Cash
A la gorge de Max Monnehay

Sonatine :

Le sang des innocents de S.A. Cosby
Il était une fois en Amérique de Harry Grey
Le diable sur mon épaule de Gabino Iglesias

Editions du Sous-sol :

Aliène de Phoebe Hadjimarkos Clarke
Irène de Manuel VILAS
Le journaliste et l’assassin de Janet Malcolm
Là où le terre ne vaut rien de Ted Conover
Au fil du rail de Ted Conover

Stock :

Deux étés par an d’Olivier Poivre d’Arvor
Extrême paradis de Clovis Goux
Profils perdus de Virginie Bloch-Lainé
Bleu bacon de Yannick Haenel
Kim Philby et moi d’Emmanuel Villin
Je suis fait de leur absence de Tim Dup
La Louisiane de Julia Malye
La hyène du Capitole de Simon Liberati
Terre fragile de Claire Fuller
La femme sauvage de Jeroen Olyslaegers
Les vulnérables de Belinda Cannone
Le Raspail vert de Michel Braudeau
Violette et Stella de Evelyne Bloch-Dano

La Table Ronde :

Un espion en Canaan de David Park
La Longue Vue de Elizabeth Jane Howard
La nuit tremble de Nadia Terranova

Verdier :

Les fous sont des joueurs de flûte d’Emma Marsantes
Contrefeu d’Emmanuel Venet

Verticales :

Une existence sans précédent de Claire Fercak
Odyssée des filles de l’Est de Elitza Gueorguieva

Viviane Hamy :

Au hasard heureux de Teke Mehtap
Trois histoires d’oubli de Djamilia Pereira de Almeida

Zoé :

Une femme entre dans le champ de Emmanuelle Tornero
Une simple Intervention de Yael Inokai
Histoire de l’homme qui ne voulait pas mourir de Catherine Lovey
Le carton de mon père – Réflexions sur l’héritage de Lukas Bärfuss
De mes nouvelles de Colombe Boncenne
Récifs de Romesh Gunesekera

Zulma :

Nourri par le sang de Mehdi Yazdani Khorram
Dans le fossé de Sladjana Nina Perković

One thought on “Rentrée littéraire, hiver 2024 : Une sélection de 20 romans

  1. Merci pour cette sélection ! Que de choix… trop ? Et il y a de belles couvertures, ce qui ne gâche rien. Bon WE.

Comments are closed.