Poostosh – Untime

poostosh_cover.jpgSemblant venir d’un monde à  part, d’une autre époque, la musique de Poostosh n’en est pas à  ses balbutiements. Datant de 2005, Untime est le troisième album de ce projet russe initié en 2002 et mené par Mikhail Salnikov (officiant également au sein de Mox et Quth) en compagnie d’Andrey Gavrilov, Andrey Kovalenko et quelques autres trublions.

Dans sa manière de concevoir et construire sa musique, Poostosh privilégie l’improvisation, la spontanéité, et enregistre ses morceaux en une seule prise de son. Ce qui ne l’empêche aucunement d’accorder importance et maniaquerie à  la post-production, à  l’ajout d’effets et aux traitements des sons en amont.

Bien que de nature différente, la musique de Poostosh, dans ce qu’elle offre de dépaysant et d’évocateur, se rapproche de celle des Gentleman losers, Es ou Paavoharju (les instruments et textures désagrégées, les voix lointaines de Dreaming ou Detstvo). Bien que largement improvisée (donc éprise de liberté), jamais elle ne heurte l’oreille, toujours elle s’avère mélodieuse (exception faite des élucubrations sonores de Man and sky wanderer).

Pour le reste, beaucoup de guitares et de vieux claviers sous effets qui dialoguent pour servir de BO à  des documentaires télé rétrogrades (Swallowed by untime), ou qui oeuvrent dans un registre très Pastorale (tel un State River Widening baignant dans un univers aquatique).

Par ailleurs, voix, guitare et basse sont passées au filtre sous-marin, dilués dans un écho distant (Soundtrack from tristesse), semblent émerger du fin fond de la Toundra (les relents ethniques des flûtes et cordes pincées de Tell me about Peyote).

A mesure que l’on traverse ces paysages étranges, on comprend aisément que Poostosh avoue des influences aussi variées qu’Harold Budd, le Penguin Cafe Orchestra, This Mortail Coil ou Alexy Rybnikov (compositeur de musiques de film russe).

A coup sûr, si des labels tels que Type, Büro ou Fonal s’étaient penchés sur le cas de Poostosh, ils ne l’auraient sans doute pas laissé filer.

4.gif

Sébastien Radiguet

Untime records/import

Tracklist :
01. Nachalo
02. Swallowed by untime
03. Pastoarle
04. Soundtrack from Tristesse
05. Tell me about Peyote
06. Man and sky wanderer
07. Before
08. Then
09. Dreaming
10. Untime
11. Detstvo

Durée : 35’03
Date de sortie : 2005

Plus+
L’espace MySpace de Poostosh
Le site officiel de Mox
L’espace MySpace de Mox

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *