L œil était dans la tombe, de C. De Metter

oeil_etait_tombe.jpgC.’est en voulant faire une blague par téléphone à  sa femme que Patrick Vaille, jeune chef d’entreprise et fils d’un célèbre pilote de course disparu tragiquement, va découvrir par hasard que celle-ci est victime d’un maitre chanteur qui la menace de dévoiler des photos compromettantes concernant de père de Patrick. Bien décidé à  ne pas marcher dans la combine le jeune couple met tout en oeuvre pour retrouver ce maitre chanteur afin de lui clouer le bec pour de bon. Une décision qui va entraîner les protagonistes de cette sombre histoire dans un engrenage criminel inéluctable.

Avec un dessin aux tons et aux reliefs qui contrastent plutôt avec l’aspect »100% thriller » du récit, Christian De Metter (« le sang des valentines » »Swinging London ») prend le risque de pendre un peu à  contre-pied le lecteur qu’il faudra convaincre, au fil des pages, qu’un scénario solide et riche en rebondissements peut parfaitement coller à  ce style graphique.
Mission réussie peut-on affirmer sans trop se tromper tant cette histoire, assez abracadabrante au final, réussit malgré tout à  nous tenir en haleine du début à  la fin.
A l’image d’un certain polar à  la française, Christian De Metter construit un scénario complexe et bien ficelé dans lequel se démènent des personnages assez fouillés, notamment le héros, Patrick Vaille dont on peut apprécier tout au long du livre la personnalité psychologique complexe et dérangée.

Faisant s’entrecroiser sans cesse les intrigues (d’un côté l’enquête policière et de l’autre l’entreprise criminelle), l’auteur réussit un polar sans temps mort, qu’on ne lâche pas un seul instant durant toute lecture et qui se révèle au final bougrement efficace à  défaut d’être foncièrement originale. Tout ça dans un grand format qui permettra aux plus exigeants d’apprécier pleinement le graphisme très pictural de Christian De Metter.

Benoît Richard

4.gif

l’oeil était dans la tombe
Scénario & Dessin : Christian De Metter
Editeur : Casterman
72 pages quadrichromie – 14,95 €¬
Parution : janvier 2008

 

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *