Casiers judiciaires t.1, de Lefred-Thouron & Diego Aranega

casiers_judiciaires.jpgVéritable condensé de méfaits en tout genre, ramassis de délinquants de tous bords, Casiers judiciaires T. 1 ausculte sur le ton de la dérision les travers de notre société contemporaine.
A la manière d’un Raymond Depardon (« Délits flagrants » »10e chambre, instants d’audience ») mais avec un nez rouge, Lefred-Thouron et Diego Aranega croquent tout ce que les tribunaux peuvent compter d’affaire plus ou moins incroyables.

Des femmes battues parce qu’elles trop de temps au téléphone à  appeler SOS femmes battues, aux alcooliques invités, en passant par les vieux satyres se tous poils et les escrocs de bas étage, les eux auteurs nancéiens s’en donnent à  coeur joie pour mettre en scène avocats, juges et accusés dans des scènes en 6 cases, juste le temps qu’il faut pour déclencher à  la fin au mieux un rire, au pire un sourire.

Sortes de brèves de palais de justice (on imagine bien certaines fait relatés totalement véridiques) les histoires courtes présentées dans ce tome 1 de »Casiers Judiciaires » n’ont qu’un but : faire rire le lecteur. Et même si l’ensemble est assez inégal et mérite peut-être d’être lu en plusieurs fois afin d’éviter la saturation, l’ensemble se parcourt sans déplaisir avec l’espoir après chaque blague, d’en trouver une encore plus salace après.

Benoît Richard

3.gif

Casiers judiciaires, tome 1
Scénario : Lefred-Thouron
Dessins : Diego Aranega
Editeur : Dargaud
48 pages couleurs – 10,40€¬
Parution : avril 2008

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *