Le goût du chlore, de Bastien Vivès

chlore.jpgUne fois n’est pas coutume ce n’est pas un personnage qui est au centre du récit mais bel et bien un lieu, unique, aussi banal qu’étrange, qui dégage toujours une atmosphère particulière : la piscine. Lieu de détente, d’exercice physique mais qui peut être aussi un lieu d’échanges et de rencontres. C.’est en tout cas ce que nous propose de voir Bastien Vivès dans une bande dessinée toute en bleu et dans laquelle on plonge sans retenue.

Avec cette nouvelle parution, on comprend un peu plus la démarche de La collection KSTR : mettre en avant de jeunes auteurs proposant un style et un univers très personnel »ce qui est le cas ici avec Bastien Vivès qui nous propose un récit assez minimaliste où il met en scène un jeune homme atteint d’une scoliose et qui doit, sur les conseils de son kiné, se résoudre à  aller nager régulièrement à  la piscine ; chose qu’il n’apprécie pas particulièrement. Mais très vite il se prend au jeu et finit par faire la connaissance avec une jeune nageuse au style assuré qui va lui apprendre quelques gestes techniques afin de parfaire son style.

Là  ou beaucoup d’auteurs auraient sans doute conduit nos deux personnages très vite hors de l’eau, à  la terrasse d’uns café ou ailleurs, Bastien Vivès, lui, prend le parti de laisser vivre dans la piscine, le jeu de séduction qui s’installe entre la file et le garçon,  rendant du coup la chose beaucoup plus intéressante.
Entre regards qui en disent long, non-dits, hésitations, petits gestes, on assise à  une partie de cache-cache sentimental très tenue, très belle, où chacun a du mal de faire le pas vers l’autre. Le tout est dessiné de façon très directe, avec un trait de crayon très fin, presque aussi timide que les personnages qu’il représente, dans des ton froids, bleus verdâtres et dans un découpage habile qui met parfaitement en valeur l’espace et le temps de cette histoire.

Benoît Richard

3_5.gif

Le goût du chlore (one shot)
Scénario & dessin : Bastien Vivès
Editeur : Casterman/coll. KSTR
144 pages – 13,75€¬
parution : mai 2008

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *