Fly Blues, de Zaraté & Sampayo

flyblues.JPGKenny Meadows est un vieux et grand trompettiste de jazz qui doit se rendre à  Paris pour enregistrer un morceau en compagnie de Patrick Reggiani, un jeune musicien français. Pour se rendre à  la capitale il prend le bus à  barcelone. Mais au cours du voyage, alors que le car fait une halte sur une aire d’autoroute, le vieil homme est pris à  parti par une bande de voyous qui le rouent de coups et finissent par le tuer tout en filmant la scène dans le but de la mettre sur internet. Au même une jeune réalisatrice de dessin animé qui se trouvait là  retrouve la trompette de Kenny Meadows, abandonnée, avec l’adresse de Patrick Reggiani. Celle-ci décide alors de rapporter l’instrument à  Paris. Bien malgré elle, la voilà  mêlée à  ce sinistre trafic de snuff movies.

Dans un livre où le dessin et les couleurs contrastent avec la teneur du récit, les deux auteurs ont réussi le pari de mêler thriller, histoire d’amour et poésie dans une histoire qui alterne en permanence le chaud et le froid, où la musique tient une grande place et où les mouches servent en quelque sorte de fil rouge. Si tout ça peut paraître un peu déroutant de prime abord, la lecture se fait pourtant sans difficulté, et malgré les événements souvent graves qui se déroulent sous nos yeux, on ne ressent pas cette forme d’âpreté pourtant courante dans ce genre de récit.

Et même si l’ensemble est loin d’être abouti, si ça part un peu dans tous les sens, si on décèle certaines longueurs par moment et une grande part de naîveté dans le fond, ce polar gentil et touche-à -tout devrait malgré tout intéresser ceux qui ne détestent pas un peu de bons sentiments en bande dessinée.

Benoît Richard

3.gif

Fly Blues (one shot)
Dessin : Zaraté
Scénario : Sampayo
Editeur : Futuropolis
88 pages couleurs – 17€¬
Parution : septembre 2008

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *