Flavien Berger à Contre-Temps et à contre-courant de la chanson

Avec Contre-Temps, on plonge une nouvelle fois dans l’univers étrange de Flavien Berger pour ce qui sera sans doute l’album de chanson française le plus doux et le plus singulier de l’année 2018.

Flavien Berger
© Valérie Le Guern, Maya de Mondragon, Juliette Gelli

Il y a trois ans apparaissait dans nos playlists de drôles de chansons françaises, bouleversantes, parfois drôles, abstraites et poétiques (Vendredi, La fête noire, Rue de la victoire…) réunies dans un album étrange, non-conformiste, posant les bases d’un univers très personnel, avec un ton unique et des atmosphères pour le moins fascinantes. En cette rentrée 2018, Flavien Berger donne enfin une suite à Léviathan (paru en 2016) avec une forme de continuité évidente, mais tout en élevant un peu plus encore son niveau d’écriture.

Flavien Berger - Contre-TempsEtrange, insaisissable et surtout captivant de par sa complexité facile, de par son ambition modeste, Contre-Temps est un disque rempli de fantaisie et de liberté, un disque unique en son genre. Peut-être moins immédiat et plus sinueux que ne l’était Leviathan, Contre-Temps utilise des voies détournées, s’inscrivant plus volontiers dans une chanson française qui s’éloigne des sentiers balisées… on pense autant à Judah Warsky ou au duo Mansfield Tya  (Julia Lanöé est présente sur A reculons) qu’à un chanteur des années 80 comme Louis Chédid, (sur Maddy La nuit).

Mais Flavien Berger garde toujours en fil rouge une approche « expérimentale » qui se manifeste de manière plus ou moins discrète dans des constructions génialement alambiquées, mais aussi à travers la présence de sons abstraits, de voix qui s’immiscent ici et là comme pour rompre avec la linéarité des mélodies et des rythmes proposés dans les chansons.
Plus que des chansons bricolées, Flavien Berger propose avec Contre-Temps un disque écrit patiemment, pas à pas, sans urgence, avec des textes toujours pleins de tendresse dans des morceaux ne manquant jamais d’humour ni de mélancolie. Le résultat est donc à la hauteur de nos attentes avec une production de très haut vol qui conjugue une certaine forme de spontanéité et une inventivité sans cesse renouvelée.

Et même l’on ne comprend pas toujours tout, – et c’est très bien ainsi – Contre-Temps nous ravit, nous épate pour l’eprit de liberté qu’il fait souffler sur la chanson actuelle. Sauf miracle, Flavien Berger n’attendra jamais le succès d’une Juliette Armanet, mais reconnaissais lui au moins le talent d’avoir composé sur son ordinateur cette orfèvrerie pop décalée dans laquelle on trouvera toujours quelque chose à bouffer même après dix ou quinze écoutes… à condition d’avoir pris le temps de l’apprivoiser puis de la digérer.

Benoît RICHARD

Flavien Berger – Contre-Temps
Label : Pan European Recording
Date de sortie : 28 septmebre 2018

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Me notifier des