Le Retour à la Terre, Tome 6 : Manu et la France périphérique

Manu et Mariette sont de retour ! Manu Larcenet et Jean-Yves Ferri nous offrent un sixième séjour aux Ravenelles. C’est drôle, charmant et intelligent. Puissions-nous ne pas attendre dix ans la suite !

Le Retour à la Terre T6

Dix longues années que nous n’avions plus de nouvelles de Manu et Mariette. Leurs parents étaient occupés, Jean-Yves Ferri par la résurrection d’Astérix, Manu Larcenet par les noirs et ambitieux Blast et Rapport Brodek. Pour notre plus grand plaisir, ils s’accordent une pause aux Ravenelles.

Rappelez-vous : « Le Retour à la terre… C’est simple ! C’est Manu vu par Ferri mais dessiné par Manu sauf que quand Manu dessine, Manu change de style pour pas qu’on voie qu’il dessine comme lui… »

Le Retour à la Terre T6Reprenons, Larssinet, un dessinateur stressé, est parti vivre avec Mariette, sa femme, et leur chat aux Ravenelles. C’est loin. Les Ravenelles ? C’est très loin. Depuis la fermeture de la ligne de chemin de fer, ce vert pays n’est plus joignable qu’une seule fois par mois par « car Macron ». C’est très très loin.

Le concept est proche de celui de Calvin et Hobbes. Des demi-pages, un dessin fin et chaleureux, des décors souvent juste esquissés, des sujets récurrents (les cartons, le téléphone, la forêt, les hommes-grenouilles ou le chat), très peu de personnages (la voisine, l’agriculteur et son tracteur, le maire, le gourou) et des situations qui reviennent fréquemment. Artiste passionné, Larssinet vit par et pour ses dessins. Il cherche, doute, jette, trouve, jubile, puis s’effondre, épuisé. Lors de ses rares périodes de respiration, il renoue avec sa femme et sa fille, puis se réapproprie son environnement.

Mais tandis que Bill Watterson ancrait son histoire dans un immuable présent, Ferri laisse ses héros mûrir. Larssinet apprend à connaître ses voisins, à dépasser ses préjugés et appréhensions. Sa fille grandit, il devient père et affronte le fantôme de son propre père. Si le scénario paraît tourner en rond, à chaque passage, Ferri incorpore des variations nouvelles. Le résultat est toujours fin et jamais redondant. Du grand art.

Stéphane de Boysson

Le Retour à la terre, tome 6, Les métamorphoses
Scénario : Jean-Yves Ferri
Dessin : Manu Larcenet
Éditeur : Dargaud
46 pages couleurs – 12 €
Parution : 29 mars 2019

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Me notifier des