[AppleTV] Servant saison 2 : devant le ratage, abstiens-toi

On attendait M. Night Shyamalan après une première saison glauque et convaincante de Servant, sa série horrifique pour AppleTV. Virage ridicule et ennui profond pour ces nouveaux épisodes : on vous explique (sans spoilers ! )

servant-saison-2
Copyright Apple TV+

La déception est énorme, disons-le d’emblée… on espérait pas mal du deuxième opus de Servant, tant le premier coup de maître l’an passé avait été une géniale surprise. Shyamalan et son parcours inégal et chaotique sur grand écran étaient enfin de retour pour un essai sériel convaincant. Le genre fantastique/épouvante, aussi rebattu que casse-gueule, trouvait un joli écrin sur quelques heures en huis-clos sombre dans une famille bourgeoise qui ne se remettait pas d’une mort infantile et choisissait une poupée réaliste à “élever” comme thérapie du deuil. C’était d’autant plus réussi que la gageure d’effrayer avec peu était amplement relevée – réalisation sobre et glauque, peu d’effets, personnages marquants, la maison comme grand protagoniste des peurs et angoisses de chacun… et puis, rien. Rien de tout cela pour ce deuxième essai…

servant-saison-2Le parti-pris d’amener le récit vers le complotisme sectaire aurait pu être une bonne idée, confrontant possiblement le récit vers les grandes peurs actuelles et conspirationnistes du monde “masqué” d’aujourd’hui. Au lieu de cela, Servant continue le surplace dans une maison qui devient du coup trop étroite pour un récit qui tente maladroitement d’aller vers autre part ; le scénario tourne en rond, jusqu’à basculer ridiculement dans une histoire de possession ultra-convenue et poussive. Les personnages redoublent de folie et d’exagération, le scénario devient au fil des épisodes indigent, avec un rythme complètement inégal et des traits d’humour noir ratés qui désamorcent tout essai d’effroi. Ce n’est plus angoissant, c’est grotesque. Notamment le dernier tiers de cette nouvelle saison, qui porte au paroxysme ses personnages déjà bien entamés dans une psychologie bas de comptoir et des situations impossibles. Les deux derniers épisodes restent comme un summum de tout ce que je déteste dans les séries fantastiques, quand plus rien n’a de sens, farci de crédulité invraisemblable et d’outrance de personnages gangrenés par “Le Mal”… (ça aussi, souvent de la fumisterie visuelle).

Du coup, plus rien ne passe, notre capacité à accepter l’irrationnel un brin absurde laisse place à un agacement total, les acteurs cabotinent ou semblent s’enfoncer dans leur propre surjeu, et le réalisateur qu’on a adoré (ou pas) redevient le mec qui ne sait plus comment continuer intelligemment ses projets, même aidé à la mise en scène par des réalisateurs ou réalisatrices prometteurs, telle Julie Ducournau (Grave) à la manette des deux premiers jets de la nouvelle saison. Extrêmement décevant. Et énervant du coup.

Jean-François Lahorgue

Servant, série (US) de M. Night Shymalan
Avec : Laurie Ambrose, Toby Kebell, Rupert Grint
Genre : épouvante, fantastique
Saison 2 : 10 épisodes de 25 mn environ
Mis en ligne (Apple TV) depuis janvier 2021

One thought on “[AppleTV] Servant saison 2 : devant le ratage, abstiens-toi

  1. Comme quoi, tout est une question de sensibilité (ou de goûts, que les miens soient bons ou mauvais).

    J’ai beaucoup aimé cette saison 2, encore plus que la première. Il y avait des moments presque Lychiens. Bref, je ne chercherai à convaincre personne, et je ne veux surtout pas spoiler, mais pour moi cette saison 2 fut une bonne surprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.