“Le pays des autres” de Leïla Slimani : La vie au bled de Mathilde l’Alsacienne

Première partie d’une trilogie sur l’histoire du Maroc, Le pays des autres raconte la vie d’une famille inspirée de l’histoire des grands-parents de l’auteure. Un roman réaliste, troublant et passionnant qui parle d’amour et de choc des cultures.

leila-slimani
© FRANCESCA MANTOVANI, GALLIMARD

Le pays des autres c’est le Maroc où débarque un jour de 1944, Mathilde, une jeune alsacienne qui a épousé Amine, un marocain qui a combattu pour l’armée française. Tous deux décident d’aller vivre du coté de Meknès, de s’installer autour d’une exploitation agricole. Mais très vite, Mathilde va découvrir en Amine un homme bien différent de celui qu’elle a connu au début et avec lequel elle va avoir deux enfants, une fille, Aïcha, et un garçon, Selim.

le-pays-des-autreLoin de son Alsace natale, Mathilde l’étrangère découvre un tout autre climat, une toute autre ambiance. Elle connaît la solitude, des conditions de vie précaire. Elle qui rêvait d’émancipation, elle va devoir se confronter à une culture, un religion et surtout au caractère de son mari qui vont mettre leur couple à rude épreuve.

Le premier tome de cette saga familiale nous embarque dès les premières pages
dans une époque et un pays loin de nous, pour nous fait vivre avec un style fluide et limpide tout ce que peut ressentir Mathilde dans son exil. Leïla Slimani nous fait découvrir au fil des chapitres les différents personnages qui gravitent autour de cette femme, les frères et sœurs, les enfants, les colons, les voisins… tout un petit monde que l’on apprend à connaître dans un roman envoûtant, plein de douceur, de bienveillance, mais aussi de noirceur, de mélancolie avec en fond l’histoire d’un pays tourmenté par le colonialisme et qui va connaitre la décolonisation non sans douleur.

Le pays des autres est livre romanesque, captivant, palpitant, très visuel, ponctué de moments de haute tension, de conflits, même de violence verbale ou physique, mais aussi d’anecdotes de moments de vie troublant de réalisme – à l’image de cette scène étonnante racontant leur premier Noël au Maroc – avec ici est là des descriptions très belles de paysages, de maisons, de ces lieux de vie que l’on a l’impression de côtoyer véritablement au fil du récit.

Un roman du déracinement, roman de l’incommunicabilité, du choc des cultures où l’amour indéfectible de Mathilde pour Amine, cet homme dur et intransigeant, est éprouvé sans cesse, parfois jusqu’au point de rupture comme dans la dernière partie du livre.

On referme ce premier volume qui couvre donc 10 années, jusqu’à l’indépendance du Maroc en 1956 avec l’envie de se plonger immédiatement dans la deuxième tome qui couvrira les années 60 et 70.

Benoit RICHARD

Le pays des autres
Roman français de Leïla Slimani
Editeur Gallimard
416 pages – 8,70€
Première édition : 5 mars 2020
En‎ Folio depuis le 6 mai 2021