Meilleurs Films 2011 : le choix de la rédaction

l’année aura été riche, marquant la bonne santé et la diversité du cinéma national, mais c’est du côté d’Israël et plus encore de l’Iran que nous serons parvenus les meilleures surprises d’une production émancipée de ses problèmes internes pour mieux créer et offrir un regard nouveau et réjouissant.

Trois grandes thématiques se dégagent, me semble t-il, du millésime 2011.

Tout d’abord, la réconciliation fut le thème majeur et fédérateur du cinéma français. Le succès inespéré d’Intouchables en atteste, même s’il y aurait beaucoup à  gloser sur le sens à  donner au raz-de-marée suscité. Dans cette veine, on ajoutera Les Femmes du 6ème étage, Ma part du gâteau ou Mon pire cauchemar, tous construits pareillement sur la confrontation de deux milieux sociaux qui finissent donc par pactiser et se rapprocher. Si ces films qui rencontrent un large public du fait de leur démarche consensuelle et faux-cul sont censés évoquer l’état du pays, ils n’en demeurent pas moins des oeuvres moyennes qui ne révolutionnent en rien le septième art.

De l’autre côté de l’Atlantique, mais pas seulement, on est déjà  passés outre la fraternité généralisée pour mettre en scène l’apocalypse et la fin du monde. Terrence Malick, Steven Soderbergh, Clint Eastwood ou le danois Lars Von Trier ont livré leur vision avec des résultats mitigés, ce qui n’a nullement empêché une récolte fructueuse au dernier festival de Cannes. Le cataclysme ultime peut bien être considéré comme la manifestation absolue et définitive des crises multiformes que traverse le monde contemporain, on ne s’étonnera pas dès lors que le thème transversal de la crise (sociétale, économique ou politique) se retrouve dans bon nombre de films, quelle que soit leur nationalité. Les américains – du plat The Company Men à  l’envoûtant Winter.’s Bone – n’ont pas sombré dans l’angélisme, pas plus que les français avec De bon matin, le décevant Toutes nos envies ou le remarquable Les Neiges du Kilimandjaro.

Enfin, beaucoup de films ont exploré la vie privée en fonctionnant avant tout sur l’émotion et l’authenticité – l’exemple archétypal en étant La Guerre est déclarée. Polisse en mélangeant la vie d’une brigade de police avec la sphère intime de ses membres n’agissait pas autrement. En 2011, les bons sentiments et les bonnes intentions ont toujours la vie dure, mais ne constituent toujours pas – et heureusement – les clefs de la réussite.

Patrick Braganti

Le Top,  de la rédaction :

01. Une Séparation, 

02. Incendies
03. Animal Kingdom
04. l’Apollonide – souvenirs de la maison close
05. The Tree of life
06. Santiago 73 Post Mortem
07. La piel que habito
08. La Guerre Est Déclarée
09. Habemus Papam
10. , Winter.’s Bone

Les tops 2011 des rédacteurs :

Patrick Braganti

01. Une Séparation
02. l’Apollonide – souvenirs de la maison close
03. Les Neiges du Kilimandjaro
04. Incendies
05. Santiago 73 Post Mortem
06. Animal Kingdom
07. Les Bien-aimés
08. Winter.’s Bone
09. Le Gamin au vélo
10. Essential Killing
11. Il était une fois en Anatolie
12. La Dernière piste
13. Habemus Papam
14 .Precious Life
15. Tom Boy
16.La Guerre est déclarée
17. The Hunter
18. Minuit à  Paris
19. Angèle et Tony
20. l’exercice de l’Etat

Denis Zorgniotti

1 – Animal Kingdom
2 – Une séparation
3 – Santiago 73 Post-Mortem
4- Incendies
5- Les Bien-aimés
6- L’Exercice de l’Etat
7- Le gamin au vélo
8- Habemus Papam
9- We need to talk about Kevin
10 – L’Apollonide – souvenir de maison close

Jean-Baptiste Doulcet

01) L’Apollonide, Souvenirs de la maison close

01) Black Swan
03) Incendies
04) Animal Kingdom
05) Habemus Papam
06) La piel que habito
07) Une Séparation
08) Scream 4
09) La grotte des rêves perdus 3D
10) The Tree of life
11) Detective Dee, le mystère de la flamme fantôme
12) Shame
13) Fighter
14) Slovenian Girl
15) The Murderer
16) Les aventures de Tintin – Le secret de la Licorne
17) Il était une fois en Anatolie…
18) La solitude des nombres premiers
19) Waste Land
20) J’ai rencontré le diable
20) La ballade de l’impossible

Franck Rousselot

01 The Tree Of Life

02 Melancholia
03 Une Séparation
04 Les Géants
05 Restless
06 La Guerre Est Déclarée
07 Pater
08 Ha Ha Ha
09 Rabbit Hole / Habemus Papam
10 Ceci n’est pas un film

Benoit Richard

01. Une séparation

02. The Tree of Life
03. La guerre est déclarée
04. La Piel que Habito
05. Incendies
06. Winter’s Bone
07. Tous au Larzac
08. Rabbit Hole
09. Le Gamin au vélo
10. Paul

Jean-Francois Lahorgue

01. Une séparation
02. La guerre est déclarée
03. Incendies
04. Polisse
05. Black Swan
06. Winter’s bone
07. Rio
08. Crazy Stupid Love
09. Le gamin au vélo
10. Mes meilleures amies

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *