Born Bad Records est chébran (French Boogie 1980​-​1985)

Le label Born Bad Records continue de défricher le passé en allant dénicher des perles de la culture pop underground. Cette fois, il est question de « French Boogie », un courant musical aussi éphémère que les artistes qui s’y sont illustrés. Rigolade et son funky au programme.

CHÉBRAN - FRENCH BOOGIE 1980-1985

On avait adoré Disco Sympathie la compilation concoctée par le DJ Benjamin Vidal pour le label Versatile fin 2014. Avec la même envie, celle de faire revivre le son disco-funk du début des années 80 en France, le label Born Bad Records propose une plongée dans le passé en ressortant des cartons de vieux 45 tours que l’on diffusait sur les radios FM périphériques et que l’on jouait dans certains clubs au début du premier septennat de François Mitterrand.

Alors qu’on voudrait nous faire croire que la chanson disco pop funky des années 80 se résume aux Démons de Minuit, à Gold, et à quelques tubes rances du top 50 du gentil Marc Toesca, Born Bad se souvient que dans les boites de nuit de la banlieue parisienne, des DJ pas comme les autres programmaient de la variété française sous influence New-Yorkaise (Sugar Hill Gang, Kurtis Blow, etc…).
30 ans plus tard, on réécoute avec nostalgie ces artistes aux drôles de noms, issu d’un courant appelé alors « French Boogie ». Au programme : Pilou, Anisette, Casino, Bianca… autant de pseudonymes éphémères, aujourd’hui tous disparus, et dont on n’avait – il faut bien l’avouer – jamais entendu parler.

On écoutera donc ces 18 titres avec pas mal de curiosité, le sourire aux lèvres, en se délectant de ces textes décalés, drôles, naïfs qui ont gentiment vieilli contrairement aux musiques qui elles sonnent encore très bien, avec un son absolument délicieux, régulièrement remis au goût du jour par la génération actuelle, bien loin des productions italo-disco dégueulasses de Romano Musumarra qui remplissaient les bacs de nos supermarchés à la même époque.
Et s’il ne reste plus rien aujourd’hui de ce courant musical dans la mémoire collective, hormis deux ou trois tubes comme Vacances j’oublie tout d’Elégance, Un fait divers et rien de plus (Le Club), et bien sur le tube des tubes de 1981, Chacun fait (c’qui lui plaît) de Chagrin d’amour (produit par Patrick Bruel), cette compilation arrive à point nommé et trouvera fort logiquement sa place dans la catalogue Born Bad qui, depuis ses débuts, s’amuse à dénicher les perles de la culture souterraine des 60, 70 et 80, comme on a pu l’apprécier déjà avec de précieuses compilations qui ont pour nom Wizzz (3 volumes), Des jeunes gens modernes, Mobilisation générale ou encore BIPPP : French Synth-Wave 1979/85.

Benoit RICHARD

Chébran – French Boogie 1980​-​1985
Label: Born Bad Records
Sortie : 1er novembre 2015

Envie de partager :