Bitchin Bajas and Bonnie Prince Billy – Epic Jammers and Fortunate Little Ditties

Will Oldham s’associe avec un trio de bidouilleurs psychédéliques pour album ambient folk délicat qui invite à la lévitation.

Bitchin Bajas And Bonnie Prince Billy :

Il n’est pas rare d’entendre Will Oldham venir pousser la chansonnette sur les albums des autres — comme ce fut le cas tout récemment chez notre ami Baptiste Walker Hamon — ou de le retrouver dans des collaborations plus ou moins fumeuses pour ne pas dire embrumées comme c’est le cas ici.

Bitchin Bajas And Bonnie Prince Billy - Epic Jammers and Fortunate Little Ditties Drag City - ModulorS’écartant quelque peu de son country-folk habituel, notre barbu originaire du Kentucky s’est acoquiné cette fois avec le trio Bitchin Bajas, repéré il y a environ un an sur le label Hands In The dark et spécialisé dans les musiques électroniques répétitives ou psychédéliques, avec à la clé déjà quelques productions passionnantes.
Ici, c’est plutôt dans une veine ambient-folk décharné et un brin expérimental que le groupe opère en compagnie donc de notre ex-Palace, qui reprend pour l’occasion le nom de Bonnie Prince Billy.
La collaboration débouche ses des compositions improvisées aux ambiances propices à la méditation, remplies de sons de cloches, de flûtes, de sitar ou de clochettes, de boucles et de motifs qui se répètent, sur lesquels Will Oldham vient apposer quelques textes à caractère poétique. On ne sait pas dans quelles conditions se sont déroulées les sessions d’enregistrement, mais en tout cas, on imagine bien les odeurs de patchouli et d’herbes de Provence flotter dans l’atmosphère, contribuant à favoriser une ambiance de travail décontractée et sans réelle tension entre les musiciens.

Au-delà de ce ressenti et des raccourcis faciles que l’on peut vite prendre à l’écoute de ce type de musique, il n’en reste pas moins que ce Epic Jammers and Fortunate Little Ditties et un album fort réussi, absolument délicieux à l’oreille, digne des titres les plus mystiques du Velvet Underground. Et malgré l’aspect assez monolithique que peut revêtir l’ensemble, il ressort pourtant de cette production quelque chose de très accompli et de très inattendu, qui s’inscrit finalement bien dans la discographie de ce songwriter qui a sérieusement bousculé la musique folk il y a une vingtaine d’années et qui semble plus que jamais ouvert à toutes formes d’expériences musicales. Grâce lui soit donc rendue.

Benoit RICHARD

Bitchin Bajas and Bonnie Prince Billy – Epic Jammers and Fortunate Little Ditties
Label Drag City/Modulor
Sortie : 18 mars 2016

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *