Tele Music – Une Anthologie – 50 ans

Né à la fin des années 60, le label Tele Music a nourri durant plusieurs décennies la télévision et la radio de ses créations, et par la suite a inspiré toute une génération de musiciens. Retour sur l’une des plus formidables aventures musicales du XXe siècle en France… qui est peut-être aussi la moins connue.

telemusic

Dans les années 60, Roger Tokarz, un ancien vendeur en électroménager reconverti dans la communication et la publicité, décide de fonder une maison d’édition musicale nommée Sforzando. Il commence par exploiter en France le catalogue de la prestigieuse librairie musicale anglaise avant de se lancer dans le grand bain pour donner naissance en 1966 au catalogue Tele Music, premier label dédié à la musique d’illustration qui va très vite devenir une référence. En quelques années, Tokarz, va rassembler les meilleurs musiciens de studio de l’époque afin de produire des génériques, jingles et autres musiques d’habillage sonore destinées à la radio et à la télévision française, deux médias alors en pleine expansion.

C’est dans un beau livre à la couverture toute blanche, édité à l’occasion des 50 ans du label Tele Music aux éditions Sforzando, que l’on va découvrir sur 460 pages l’histoire de ce label, et comprendre comment une bande de musiciens ont réussi à construire durant plusieurs décennies la librairie musicale française dont on note encore aujourd’hui le caractère fondateur et l’importance qu’elle a pu avoir pour toute une génération de musiciens et de mélomanes.
C’est au moment de French touch, à la fin des années 90, et du revival « easy-listening », qu’est apparu au grand jour l’importance de cette musique dont beaucoup de groupes français revendiquent aujourd’hui l’influence. Grâce à cette précieuse anthologie, on se replonge avec gourmandise dans ce fameux french sound des années 70 et 80, tout en découvrant qui étaient ces auteurs de l’ombre et comment ils travaillaient au sein du label.

Pierre Bachelet, Bernard Estardy (appelé par certains « le Phil Spector français »), Michel Gonet, Pierre-Alain Dahan & Mat Camison, l’immense bassiste Sauveur Mallia, Yanko Nilovic, Georges Chatelain, Bernard Lubat et tant d’autres sont en quelque sortes les pionniers de cette libraire musicale. Autant de musiciens capables de s’adapter à n’importe quel style, de s’inspirer de n’importe quel courant musical pour satisfaire les besoins des annonceurs publicitaires ou des producteurs d’émissions de télé ou de radio. Autant de musiciens qui sont à l’origine de bon nombre de refrains et de mélodies qui raisonnement encore aujourd’hui dans les têtes des gens de 40 ans et plus comme d’éternelles Madeleines de Proust.

Après une préface signée du musicien et chroniqueur Guillaume Fédou, le livre retrace en 3 parties (1966-1974, 1975-1988 et 1989-2016) l’histoire de Tele Music. Chaque partie est composée de nombreuses photos double pages présentant des documents d’époque soigneusement reproduits sur papier glacé : des partitions ou des pochettes de disques montrant tout l’entendue et l’importance de Tele Music dans la production audiovisuelle de la seconde moitié du XXe siècle et plus précisément à partir de 1968 quand la publicité à la télé commença à s’imposer.

Le générique de l’émission culte Dim Dam, Alain Decaux Raconte, les BO de téléfilms de l’ORTF, la fameuse musique qui accompagna l’animation façon minitel de l’élection de Mitterrand en 1981, puis dans les années 80, les jingles pour les radios de la bande FM, mais aussi les musiques de films et les spots de pub jusqu’aux génériques de télé-réalité (Loft Story) il y a quelques années, Tele Music a accompagné et continue d’accompagner eous ceux qui ont besoin de mettre de la musique sur leurs images.

Télé Music Anthologie - 50 ans extrait

Au fil des décennies, le label s’est adapté à l’évolution technologique et à la demande, se spécialisant à partir des années 80 un peu plus dans les musique de films tout en exportant ses talents et ses productions à l’étranger.
Après avoir ouvert ses studios, à la fin des années 90, à quelques débutants de la french touch (Etienne de Crecy, Phoenix…), Tele Music va à la même époque devenir un label culte par l’intermédiaire des producteurs de rap et de musique électronique (Chemical Brothers…) qui, avec leurs samplers (la fameuse série AKAI MPC) vont se servir allégrement dans le catalogue du label pour bâtir leurs musiques et ainsi donner au label son statut.

Benoît RICHARD

Tele Music – Une Anthologie – 50 ans
Livre bilingue Franco-Anglais guidé par Pascal Armand, directeur artistique de Tele Music depuis près de 20 ans, et Julien Gaisne journaliste.
Préface : Guillaume Fédou (auteur-compositeur / chroniqueur La Revue Schnock).
Éditions Sforzando
464 pages – 50€
Sorite : 9 juin 2016

Quelques pochettes du catalogue Tele Music :

A noter qu’en Septembre, sortira un premier vinyl de remixes de titres issus du catalogue Tele Music.

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *