Thom Yorke dans les méandres d’ANIMA

Troisième album solo pour Thom Yorke après The Eraser (2006) et Tomorrow’s Modern Boxes (2014), ANIMA confirme qu’il reste un artiste capable de faire sensiblement évoluer son style…

THOM YORKE
THOM YORKE by ALEX LAKE

Thom Yorke, le chanteur de Radiohead n’a jamais semblé aussi prolifique que dernièrement, ayant sorti il y a quelques mois la B.O. pour le remake du film Suspiria, réalisé par Luca Guadagnino, enchaînant avec des compositions classiques aux côtés des sœurs Labèque.

Thom Yorke ANIMAAujourd’hui il débarque avec ANIMA, oeuvre aux sursauts oniriques, traversés de rayons de lumière tremblants, où songes, paranoïa et crise existentielle forment un tout passionnant, appuyés par des machines délivrant pulsations vitales et nappes minimalistes.

Thom Yorke, accompagné de son fidèle collaborateur Nigel Godrich, continue de creuser le sillon de ses précédents albums solo tout en laissant entrevoir à travers ses mélodies en apesanteur une once d’espoir. Plus simple dans son écriture et plus accessible que par le passé, l’artiste fait tournoyer les rythmiques, leur offrant presque un côté dansant avec des soubresauts chargés d’une humeur primesautière qu’on ne lui connaissait pas auparavant.

Appuyé par le sublime clip de Paul Thomas Anderson (à voir sur Netflix) qui met en images trois de ses titres en forme de court-métrage, centré autour de chorégraphies élégantes et majestueuses, ANIMA est un exercice de style qui propulse Thom Yorke vers des stratosphères inédites, conjuguant anxiété et joyeuseté, positivisme et pessimisme, sur des terres qui lui collent comme un gant. Un album qui résonne comme l’amorce de nouvelles directions. Superbe.

Roland Torres

Thom Yorke – ANIMA
Label : XL Recordings
Date de sortie : 26 juin 2019

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Me notifier des