Laura Cahen – Nord

Entraperçu dans ses deux précédents EP,  l’univers envoutant de Laura Cahen s’ouvre cette fois tout entier dans un premier album d’une grâce et d’une poésie absolue.

Laura Cahen frederic arnould

Tout a commencé avec un EP en 2012 où l’on découvrait les chansons légères et mutines de Laura Cahen dans un univers assez proche de celui d’Emily Loizeau. En 2015, la demoiselle sortait un second EP qui dévoilait un peu plus précisément son style. Libérant sa voix, lui donnant une amplitude et des tonalités nouvelles, elle livrait 6 nouveaux titres – dont certains sont présents sur Nord – qui annonçaient déjà nettement la couleur de ce nouvel album.

laura cahen nord pochette albumMusicienne dès son plus jeune âge, devenue chanteuse au timbre de sirène et au phrasé étonnant, influencée par les surréalistes, Laura Cahen signe sur ce premier album des textes sensibles, baignés d’une douce poésie qui laissent beaucoup de place à l’imaginaire et invitent tout de suite au voyage, à prendre son envol comme ces oiseaux évoqués au fil des titres.
Pour accompagner cette voix – qui rappelle aussi par moment celle de la regrettée Lhasa – , il y a les musiques aux accents mélancoliques imaginées par la nancéienne, portées par des arrangements touffus, aux nuances incroyables, signés Samy Osta (Feu! Chatterton, La Femme, Juniore…). L’ensemble donne un éclat remarquable aux chansons comme dans le très « bashungien » La pluie, l’un des sommets de cette production au même titre que le superbe Froid, boosté par des chœurs « Morriconiens » du plus bel effet.

Nord confirme ainsi toute la singularité de cette artiste talentueuse dans un disque dont le titre fait référence à l’exil forcé de sa famille, expatriée il y a longtemps dans le Nord de la France avant de venir s’installer à Nancy.
Découpé en quatre chapitres pour autant de saisons évoquées tout au long de ces 11 titres, ce disque à la pochette étrange, évoquant le maquillage des actrices du cinéma muet hollywoodien ou des indiennes, est une œuvre remarquable, où l’on retrouve cette forme d’exigence et cette singularité que l’on avait pu apprécier notamment sur le récent album de La Féline (Triomphe).

Benoit RICHARD

Laura Cahen – Nord
Bellevue Music
Sortie : 24 février 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *