5+5 = les disques préférés de Charlotte & Magon

Juste avant la sortie de leur nouvel album, « Lyrical Miracle », Charlotte & Magon se sont penchés sur 10 albums qui comptent beaucoup pour eux… Chanteurs et musiciens, mais aussi et surtout passionnés de musique !

CHARLOTTE et MAGON
Credit photo : Sylvain Gripoix

Le duo franco-israélien Charlotte & Magon joue une « pop cosmique » comme ils définissent eux-mêmes leur style musical. Après deux Ep, Egg Dance et Power In, ils sortent ce 16 mars 2018 leur album “Lyrical Miracle” sur les labels Baby Showtime / Echo Orange.

Sur ce « Lyrical Miracle », le duo séduit avec une voix qui évoque par moment le lyrisme poétique de Kate Bush, des rythmes dansants, des mélodies légères et un son electro-pop bien dans l’air du temps. A l’occasion de cette sortie, le duo revient sur quelques albums qui les ont marqués récemment et par le passé… et ils ont des choses à dire ces deux jeunes gens !

mars 2018

5 disques du moment :

Perfume Genius – No Shape
Charlotte & Magon :  On a d’abord découvert Perfume Genius avec Too Bright à la sortie de la chanson Queen en 2014. Too Bright nous a beaucoup touché à l’époque : une pop très émotive, qui n’hésite pas à expérimenter des formes plus abstraites voire ambient, pour réellement coller aux sentiments de l’artiste. On attendait No Shape avec impatience et nous n’avons pas été déçu-e-s : l’album est fantastique. Encore une fois les chansons ne se ressemblent pas et l’on suit les sentiments au gré de l’écoute de l’opus. La chanson Slip Away est une petite symphonie pop alors que le morceau dure moins de 3 minutes ! No Shape témoigne aussi d’une prise de confiance de l’artiste par rapport à ces anciens albums, avec toujours ses fêlures, et c’est magnifique d’observer et de sentir la transformation d’un artiste, comme si depuis le début il sortait de sa chrysalide pour nous émerveiller de plus belle. Sur scène, Perfume Genius est si intense et présent. Quelle voix. Durant ces interviews aussi, il nous donne l’envie d’être son ami, qu’on se serre dans les bras et qu’on chante ensemble.

Noname – Telefone
Charlotte & Magon :  On a découvert Noname grâce à son Tiny Desk Concert pour NPR Music . Son flow est si glissant, ses paroles si justes, son sourire, les rythmes si groovy nous perdent et nous rattrapent, les harmonies sont superbes, ses musicien-ne-s sont AU TOP. Bref tout est génial. On se passe sa chanson Yesterday quand on a un coup de blues et on sourit à nouveau.

PJ Harvey – Hope Six Demolition Project
Magon : PJ Harvey est l’une de ces rockeurs-euses qui me donnent l’espoir que je ferais toujours de la bonne musique après mon 10e album. Les chansons sont si simples et à la fois si bien écrites. La réalisation est si brute et “dans ta face”. Le thème de l’album est si profond et conscientisé. J’ai compris l’essence de cet album à la 1ère écoute et je l’apprécie énormément à chaque fois.

Parquet Courts – Human Performance
Charlotte & Magon : On adore cet album. Il nous a beaucoup marqué à sa sortie en 2016. Parquet Courts a réussi le pari de nous toucher profondément en proposant quelque chose qui semble nouveau et à la fois simple. On aime les expérimentations de fin de morceaux. La fureur de certains (Dust ou I Was Just Here) et la beauté nostalgique d’autres (Human Performance ou Berlin Got Blurry). Leur jeu est super maîtrisé ou tout en lâché prise. On aime aussi beaucoup leurs clips et leur pochettes d’albums (réalisées par Andrew Savage, co-guitariste et co-chanteur du groupe).

African Brothers Band : Me poma
Charlotte & Magon : Cela fait 3 ans que l’on écoute cet album très souvent, à la plage, en cuisinant des pizzas, en rangeant notre studio, et la chanson éponyme s’incruste dans pratiquement tous nos DJ sets quand on mixe pour des soirées… Une combinaison parfaite entre le son et le groove. La pochette de l’album est aussi très belle.

5 disques pour toujours :

Simon and Garfunkel – Sounds Of Silence
Magon : J’aime tout dans cet album. La composition et l’écriture sont brillantes, les voix de Paul Simon et Art Garfunkel sont si touchantes. J’ai probablement écouté cet album plus de mille fois, principalement en prenant des douches. C’est lors d’un road trip en Grèce que l’on a fait Charlotte et moi avec mes parents, que je me suis rendu compte que c’était une musique qui tournait en boucle durant mon enfance. Je ne m’en souvenais plus. Durant ce voyage en Grèce, mes parents dans la voiture se sont mis à chanter avec nous en coeur les paroles. C’était pour moi très touchant, malgré les fausses notes et les paroles approximatives.

Laurie Anderson – Big Science cha perso
Charlotte : J’ai découvert cet album en écoutant d’abord la chanson O Superman, et durant cette première fois, je devais avoir 18 ans, j’ai pleuré. La forme du morceau, sa poésie, l’humanité de cette voix robotique qui nous ramène à un âge quasi-foetale, le sentiment de calme avant la catastrophe qui émane du morceau, les oiseaux, la flûte, la basse qui apparaît au 3/4 de la chanson qui nous sort de la modalité, la furie des saxophones à la fin, tout me touche, me semble génial… Je ne me lasse jamais d’écouter ce morceau et l’album est tout autant fantastique. Cet album m’a fait comprendre que la musique se doit aussi d’aller au delà des structures préfaites, que les codes artistiques sont fait pour être questionnés et déconstruits. Dans cet album, il y a beaucoup de choses qui sont essentiels pour moi en musique : la poésie, les mots et le geste, les questions sur la société, le concept, la recherche, l’expérimentation, une certaine authenticité du propos et surtout une indicible émotion.

Erik Satie – Gymnopédies et Gnossiennes
Charlotte : Lorsque j’étais enfant, ma mère me réveillait certains matins avec les Gymnopédies et les Gnossiennes de Satie, des fois chance extrême, elle m’apportait le petit déjeuner dans mon lit et Satie embellissait mes week-ends d’antan. Certains morceaux me pincent réellement le coeur. J’écoute la Gnosienne n°5 lorsque je suis malade ou en panique, l’effet est radical : je m’apaise. Lorsque je réécoute ces morceaux, je me rend compte à quel point ils ont influencé ma créativité musicale, ma sensibilité artistique et en règle générale, ma personne.

Pixies – Dolittle
Magon : Je me souviens de la 1ère fois que j’ai écouté cet album. Il m’a semblé que je n’avais jamais senti autant d’énergie condensée en musique. Comme une éruption volcanique. Je ne comprenais pas vraiment les paroles à l’époque mais ça me semblait “so god damn cool”. C’est l’un des rares albums que j’écoutais durant mon adolescence qui n’a jamais perdu sa pertinence à mes yeux. Je pense que c’est l’un de ces albums qui m’a donné envie de faire de la musique et de surtout écrire des chansons.
Charlotte : les Pixies c’est aussi essentiel pour moi, mais c’est Surfer Rosa qui m’a d’abord vraiment retourné le cerveau.

David Bowie – Scary Monsters
Charlotte & Magon : C’est un album qui nous a marqué à peu près au même âge ! Réalisation brillante, et un sentiment général de coolitude et de profondeur. Charlotte : Le clip de Ashes to Ashes m’avait particulièrement intrigué durant toute mon enfance.
Charlotte & Magon : Mais que dire sinon génial ? De toute façon, on est pas les seules personnes à avoir un album de Bowie en disque essentiel, on ne va pas s’étendre sur le sujet ! (rire)

CHARLOTTE & MAGON – « Lyrical Miracle »
sortie le 16 mars 2018 – Baby Showtime / Echo Orange

Charlotte & Magon - Lyrical Miracle

Poster un Commentaire

avatar
  Souscrire  
Me notifier des