La vraie histoire de H.I.P. H.O.P. : gros coup de nostalgie sur Arte.tv

On en rêvait, arte.tv l’a fait : nous faire revivre la courte mais intense épopée de l’émission H.I.P. H.O.P.  qui contribua elle aussi au bouleversement social et cultuel du milieu des années 80.

hip hip sydney arte creative
Credit photo : Arte Creative

Au milieu des années 80, la France découvre le dimanche à 14h20, juste avant Starsky et Hutch (qui était, pour ainsi dire, la messe dominicale de tous les gamins !), l’émission H.I.P. H.O.P., la première émission sur la culture rap, présentée par le charismatique Sidney. L’aventure durera un an mais fera entrer à tout jamais ce nouveau style musical et culturel dans la France plus que jamais chébran de Mitterrand.

Ceux qui ont eu entre 10 et 18 ans en 1984 et qui n’étaient pas privés de télé le dimanche ou le mercredi après-midi se souviennent forcément de l’émission H.I.P. H.O.P.
Sous l’impulsion de la directrice des programmes de l’époque, Marie-France Brière, le musicien et danseur Sidney, alors animateur programmateur sur Radio7 (une éphémère radio de Radio France destinée aux jeunes), se retrouve quasi du jour au lendemain devant les caméras de TF1 (pas encore privatisée) pour faire découvrir la culture rap aux jeunes français dans une émission de 14 minutes… et quand vos parents n’avaient pas encore pris un crédit pour acheter un magnétoscope, il fallait absolument être à l’heure !

Très vite H.I.P. H.O.P.  (prononcez  achipé achopé) connaît un succès considérable et voit défiler sur son plateau tous les gamins de la banlieue parisienne et d’ailleurs mais aussi et surtout des stars comme Kurtis Blow, Afrika Bambaataa, Madonna et Herbie Hancock dont le Rock It (et son clip génial) devient alors l’hymne officiel de la culture Breakdance & Smurf.

On l’attendait depuis des lustres cette émission hommage à Sidney et à son H.I.P. H.O.P. ! Malgré les extraits disponibles sur youtube, encodés à partir de vieilles VHS usées que l’on visionne pourtant goulûment depuis quelques années, on rêvait secrètement de découvrir un jour la véritable histoire de cette émission culte qui a mis un sacré bazar dans les cours de collège, au bas des immeubles et dans les salles à manger de nos parents où l’on poussait tables et chaises afin de tenter de reproduire les figures imposées ou proposées par Sidney et ses trois danseurs. Survêt adidas satiné, aux bas de pantalons rentrés dans les chaussettes, americanas aux pieds, comme dans le clip de Break MachineStreet Dance, on essayait alors tant bien que mal de faire « la Coupole » le « Moonwalk » et autres « Freezes »… sans grand succès pour ma part.

Tout ce phénomène – et non pas cette mode comme le disait Sidney à l’époque –, tout  ce mouvement musical et culturel aussi fascinant que novateur pour les ados de 1984, la web série La Vraie Histoire de H.I.P. H.O.P. réalisée par J.O.E. l’Extraterrestre, diffusée sur Arte.tv, le fait revivre avec passion grâce aux images d’archives nombreuses et aux témoignages du toujours fringant Sidney, mais aussi de diverses personnes impliquées dans l’émission – dont David Colas, âgé de 10 ans en 1984, qui était venu présenter ses figures sur le plateau de l’émission. On entendra également les commentaires et analyses et d’artistes comme Oxmo Puccino, Mathieu Kassovitz, IAM, Doc Gyneco, Black M, Soprano, Lorea, et Dee Nasty tout admiratifs de bouillonnement et bouleversement culturel et social.

10 épisodes de pure nostalgie proustienne et de bonheur d’enfance pour moi qui ne manquais aucun épisode (ou presque) de H.I.P. H.O.P. et qui se souvient très précisément de l’arrivée d’Afrika Bambaataa sur le plateau, avec son look et son physique assez terrifiant pour le gamin de 14 ans que j’étais… plutôt habitué aux permanentes de Scorpions et Van Halen, aux brushings de Wham! et aux profils fluets de Bronski Beat et Frankie Goes to Hollywood.

Benoît RICHARD

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Me notifier des