Georges Bess signe une version magnifique du Dracula de Bram Stoker

Bien plus qu’une énième adaptation de Dracula, cet album est un hommage somptueux et très fidèle au roman de Bram Stoker. Le célèbre monstre des Carpathes n’a pas fini de hanter nos nuits…

Dracula - Georges Bess

La mode est au roman graphique, or la pagination importante est souvent prétexte à un dessin hâtif, à un trait simplifié. Georges Bess ne l’entend pas ainsi. Digne des grands anciens Gustave Doré ou Albrecht Dürer, il livre un travail extraordinaire.

Dracula - Georges BessDès la première double page, comment ne pas tomber en arrêt devant ce cimetière anglais ? Les tombes semées au petit bonheur la chance autour des cyprès, la falaise abrupte et la magnifique Mina. Georges Bess dessine à l’ancienne, sans table graphique, ni aplats numériques, mais à la plume et à l’encre de Chine. Admirez le rendu des rochers. Avez-vous essayé de représenter un caillou à l’aide d’une simple plume ? Des réminiscences de cours de dessin m’assaillent : je m’épuise à dessiner une pierre, à donner une impression de volume à l’aide de hachures, plus ou moins fines. J’essaye, encore et encore. J’en tiens une. Pour tout encouragement, le maître m’invite à en tracer une autre, puis une autre encore… pour aboutir à un chemin pierreux sinuant sur la falaise rocheuse.

Dracula est né en 1897 de l’imagination de Bram Stoker. Depuis, le comte livide aux canines acérées en son château gothique, les vols de chauve-souris et les gousses d’ail, les pieux et les chasses aux vampires ont envahi notre imaginaire. Bess propose un retour au texte original. Son Dracula est plus sombre, s’exprime peu et gagne en puissance. Il se métamorphose en loup, chauve-souris, troupes de rats ou myriades d’insectes, il commande aux vents et aux tempêtes. Bess ne suit pas Francis Ford Coppola dans sa romance entre le comte et Mina, réincarnation de son épouse décédée. Son maître vampire ne pense qu’à tuer afin de vivre éternellement…

Si l’histoire est connue, ses planches sont personnelles. Après avoir repoussé les avertissements des paysans terrifiés et les assauts des hordes de loups, vous vous perdez dans le ténébreux et labyrinthique château. Vous laisserez-vous ensorceler par ces démoniaques succubes, les unes magnifiques et cruelles, les autres monstrueuses et décharnées ? Mais, déjà le comte approche… Fuyez…

Stéphane de Boysson

Dracula
Scénario : Adapté de Bram Stoker
Dessin : Georges Bess
Éditeur : Glénat
200 pages – 25,50 €
Parution : 16 octobre 2019

Dracula – Extrait :

Dracula - Georges Bess

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Me notifier des