Kompromat : Un thriller plaisant mais qui manque de subtilité

Même si la performance de Gilles Lellouche est remarquable et le film haletant, on regretta tout de même le manque de finesse global d’une réalisation qui aurait pu être beaucoup plus subtile et sans doute donner un passionnant thriller d’espionnage.

kompromat-photo
Copyright SND

Kompromat : un terme qui désigne de faux documents compromettants qui sont utilisés par les services secrets russes afin de nuire à une personnalité politique, un journaliste, un homme d’affaires ou toute personne considérée comme étant un danger pour l’État. Mathieu Roussel, expatrié français vivant en Russie avec sa famille va en être victime. A la suite d’une arrestation musclée, il se retrouve incarcéré dans une prison sordide sans comprendre ce qui lui arrive. Celui-ci est accusé de détenir des images pédopornographiques ainsi que d’attouchements sur sa fille. Pris dans une spirale infernale, notre homme ne va pouvoir compter que sur lui pour sortir du piège dans lequel il est enfermé à double tour.

kompromat-afficheLibrement inspiré d’une histoire vraie, le film de Jérôme Salle (Largo Winch), c’est sûr, ne va pas améliorer l’image des Russes, car il faut voir comment la police et le FSB vont mener la vie dure au pauvre Gilles Lellouche dans un rôle ici extrêmement physique pour lequel il s’en sort plutôt bien, parlant même un russe tout à fait crédible dans de nombreuses scènes.

Au-delà d’un récit assez effrayant, avec une tension permanente, dans lequel on se projette immédiatement, au-delà de la performance d’acteur indéniable de Lellouche, on peut toutefois émettre quelques réserves devant le manque de finesse du film, les invraisemblance flagrantes et la mise en scène un peu bourrine de Jérôme Salle qui a imaginé un personnage comme une sorte de mix entre Jason Bourne et le Jack Bauer de 24 heures chrono… assez loin semble t’il de Yoann Barbereau, l’homme qui a vécu la mésaventure dont est inspiré le film

Malgré tout, Kompromat se regarde sans déplaisir, rivalisant sans difficulté avec les bons gros thrillers américains, avec des scènes de baston ou de poursuite impressionnantes dans cette Russie hivernale et glauque, vraiment peu accueillante. Dommage aussi que le film compte une demi-heure de trop, avec un final quelque peu bâclé, car à vouloir trop tirer sur la corde du romanesque, du spectaculaire et du sentimental, le film finit par se caricaturer.

Benoit RICHARD

Kompromat
Film de Jérôme Salle
Avec Gilles Lellouche, Joanna Kulig, Mikhaïl Gorevoï
Genre : Thriller
Durée : 2h 07min
Date de sortie en salle : 7 septembre 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.