Robin Leduc – Robin Leduc

robin_leduc_robin_leduc_ep_ep.jpg

Justicier des forêts cathares, ce Robin là  se rallie à  la cause de la pop française se frottant au despotique rock anglo-saxon. En 2007, Robin Leduc entre en résistance avec la bande de maraudeurs, The Pacemakers : Valentin Montu à  la guitare, Jean Thévenin à  la batterie et Romain Corvez à  la basse et leur opus Robin Leduc and the Pacemakers. Ensemble, ils partent sur les routes du royaume pour restaurer la gloire des paroles en français et forts de leur prouesse de 10 titres, ils s’emparent de la bonne presse rock de l’hexagone.

Arrivé dans les années 2000 à  Paris, quittant sa Carcassonne natale, Robin Leduc est un musicien talentueux qui s’essaie en premier lieu dans les arrangements et à  la production pour d’autres artistes. En rencontrant les Pacemakers, des compositions dans son carquois, il commence dès 2004 à  fréquenter les scènes, les show-case puis les radios et les salles de concerts.

Animé d’une large culture musicale américaine et anglaise, Robin aime manier le français dans ses textes. l’exercice périlleux et difficile donne un résultat magnifique. Multi-instrumentiste, Robin offre du banjo (Offense), des guitares et cuivres à  tous vents. Artisan à  la voix d’or, ses textes à  la fois réalistes, poétiques, lyriques, sont tantôt acoustiques , tantôt symphoniques. Les archets (l’Autruche) et claviers frôlent les jouets musicaux (Adulte), tels que le mélodica, tambourins, xylophone, toys chers à  la pop de Tom Waits, David Bowie dans Space Oddity ou encore à  notre national David Fenech.
Les instrumentations variées donnent un côté virevoltant, du groove original et dynamique.

2010, Leduc revient avec dans ses serres un ep 5 titres annonçant un nouvel album en septembre prochain. Cela faisait longtemps que je n’avais pas reçu un ep si agréable tant sur le plan tactile, visuel et auditif. Le disque est présenté dans un papier raffiné, le double cd offre une vidéo en bonus où l’on découvre l’univers et la fibre de Robin Leduc. Les chansons fleurent bon la french pop qui plairont aux amateurs de DominiqueA ou de Philippe Katerine à  qui je pense en écoutant Ma dose de moral agrémentée de toniques clap-hands.
Le premier titre Laissez-Moi Passer avec sa rythmique afrobeat ensoleillée, son saxo perçant, trompète joyeusement. Arrive un style introspectif, Mes idéaux, soigné, mélodieux, démarrant intimement sur le piano, voix et la guitare pour s’envoler sur la batterie, les trompettes, alternant avec l’envergure de la basse. La taquine Ma Dose De Moral est entraînante, coquine et mutine annonce Mais Qu’Est-Ce Que Ca Peut Faire, digne d’une chaude biguine dont le balafon xylophone et steel drum balayent les paroles hivernales. Quant au final très gainsbourgien, Offense, il permet un tour d’horizon musical, coloré, éclectique qui parle d’une rupture sentimentale, vibrante d’instruments à  vent qui prouve le calibre de Robin Leduc à  l’écriture et à  la composition.
Si Robin est un brigand pour certains, c’est aussi un chevalier pour d’autres, et une légende naissante de la nouvelle vague pop française.

Marie-agnès Hallé

4.gif

Tracklisting

1.Laissez-Moi Passer
2.Mes Idéaux
3.Ma Dose De Moral
4.Mais Qu’Est-Ce Que Ca Peut Faire
5.Offense

Label: Tôt ou Tard
Sortie ep 5t: 7 juin 2010
Sortie album: Septembre 2010

l’espace Myspace
le site

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *