Thee Oh Sees – Mutilator Defeated At Last

Thee Oh Sees

Déferlante rock psychédélique et déflagration sonique au programme du roboratif et jubilatoire Mutilator Defeated At Last. Thee Oh Sees est grand !

Comme Ty Segall En 2014 et son ébouriffant Manipulator, John Dwyer, tête pensante du groupe Thee Oh Sees, vient peut-être, après des années de productions rock garage plus ou moins lo-fi, de sortir son meilleur album, en tout cas le plus intense et le mieux produit depuis leurs débuts en 2007.

Thee Oh Sees - Mutilator Defeated At Last Délaissant San Francisco pour Los Angles et affublé d’un nouveau line-up dont une section rythmique à deux batteurs, le californien vient de lâcher une nouvelle petite bombe de rock psychédélique comme on n’en avait plus entendue depuis… le dernier Ty Segall.
12ème album studio, sans compter les bricoles enregistrées sous le nom de OCS, Mutilator Defeated At Last fait suite au déjà très bon Drop paru l’an dernier et qui, comme la plupart des albums de Thee Oh Sees, sonnait comme une production des années 60.

Avec Mutilator…, John Dwyer semble cette fois puiser son influence dans les années 70 avec des riffs heavy à tomber par terre et un son de guitare monstrueux rappelant certains pachydermes ayant pour nom nom Joy Division, T-Rex, Led Zeppelin, mais également, et aussi étonnant que cela puisse paraître, un certain Dashiell Hedayat avec le titre Poor Queen dont le riff de bass ressemble étrangement à celui du cultissime Chrysler.
Pour le reste, c’est une enfilade de tubes glam-rock boostés au son de la guitare fuzz et d’une bass déchainée de bout en bout que nous offrent là les Thee Oh Sees.

Album relativement court et ramassé (9 titres pour 33 minutes), entrecoupé de moment calmes (dont le superbe Sticky Hulk et son orgue façon Moody Blues) histoire de reprendre son souffle entre deux déferlantes soniques, Mutilator Defeated At Last est sans doute l’album plus jouissif et le plus immédiat entendu cette année. Un disque qui  arrive à point nommé pour redonner un coup de projecteur à ce groupe pas forcément très connu mais à la carrière pourtant déjà bien remplie.

Benoit RICHARD

Thee Oh Sees – Mutilator Defeated At Last
Label : Castle Face
Sortie : 18 mai 2015

Envie de partager :